Pourquoi sommes-nous souvent malades en hiver ?

Rhume, angine, bronchite ou grippe, l’hiver amène avec lui, son cortège de maladies… Si les microbes sont, la plupart du temps absents, en juillet et en août, ils reviennent sur le devant de la scène dès les premiers froids...

Une réalité scientifiquement prouvée

Une réalité scientifiquement prouvée

C’est un fait, nous sommes souvent malades en hiver. En 2006, une étude évaluait à 15 000 le nombre de décès excédentaires survenant chaque année en hiver en France.

Si cela semble une évidence pour toutes les maladies de la sphère ORL, comme les rhinopharyngites, les angines, les laryngites, les otites, ou tout simplement les rhumes, c’est également le cas pour les pathologies cardiovasculaires et de manière générale toutes les maladies liées à la vasocontriction et à la vasodilatation.

Ainsi, on constate une légère mais réelle de la mortalité durant les mois d'hiver.