Sage-Femme

Sage-Femme


 

En 2015, on comptait 21 632 sages-femmes(1) en France. Au Québec, 191 étaient enregistrées comme étant actives à l’Ordre des sages-femmes(2).

Quelle est la spécialité de la sage-femme ?

Les sages-femmes exercent leur métier auprès des femmes et des nouveau-nés en bonne santé. Leur rôle est d’assurer la surveillance, le suivi et les soins durant la grossesse, l’accouchement ainsi que pendant la période postnatale (jusqu’à 6 semaines), pour la mère et le nouveau-né.

Quand intervient la sage-femme ?

Pendant la grossesse, la sage-femme :

  • peut proposer des des séances de préparation à la naissance et à la parentalité ;
  • effectue des examens cliniques ;
  • donne des conseils si besoin, répond aux questions ; elle prescrit les échographies, les tests de dépistage et les différentes analyses de laboratoire ;
  • vérifie les paramètres cliniques permettant de s’assurer du bon déroulement de la grossesse (actes d’échographie obstétricale et gynécologique ou de dépistage) ;

Lors de l’accouchement, la sage-femme :

  • surveille la bonne évolution du travail et s’assure du bien-être du bébé ;
  • assure de manière autonome la surveillance du travail et de l’accouchement ;

Après l’accouchement, la sage-femme :

  • assure le suivi post-natal, pour la femme et son bébé
  • elle accompagne et suit l’allaitement maternel ;
  • elle le couple dans son nouveau rôle ;
  • elle propose la rééducation périnéo-sphinctérienne.

Les sages-femmes sont certes associées à la grossesse, mais elles peuvent aussi suivre les femmes tout au long de leur vie, en leur prescrivant par exemple leur contraception.

Notons qu’au Québec, aucune sages-femmes ne travaillent de manière indépendante. Elles exercent au sein d’une maison de naissance ou d’un service de sages-femmes.

En France, elles peuvent exercer en tant que salariées (dans les hôpitaux, les collectivités territoriales, les établissements de santé privés) ou en libéral.

Quels risques pendant la visite ?

La consultation auprès d’une sage-femme ne comporte pas de risques particuliers pour le patient. C’est son rôle d’expliquer à la femme ou globalement aux parents les modalités, les difficultés éventuelles des gestes ou interventions qu’elle aura à pratiquer. En cas de complication, elle fera appel à un médecin ou à un service de soin adapté.

Comme devenir sage-femme ?

Pour accéder au métier de sage-femme en France :

Les études à suivre pour devenir sage-femme durent 5 ans :

  • la première année est commune aux études de santé (PACES) ;
  • et les 4 suivantes se déroulent au sien d’une école de sages-femmes.

Pour accéder au métier de sage-femme au Québec

Il faut suivre un baccalauréat en pratique sage-femme, pendant 4 ans. La formation est dispensée à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)(3).

Où trouver une sage-femme ?

Pour trouver une sage-femme :

  • au Québec, vous pouvez consulter le site internet de l’ordre des sages-femmes su Québec(4) ;
  • en France, via le site internet du conseil national de l’ordre des sages-femmes, qui propose un annuaire(5).

Les services des sages-femmes sont couverts par l’Assurance maladie (France) et la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Anecdote

Une sage-femme désigne « une personne sachant sur la femme ». Le mot « femme » désigne ainsi la patiente, et non pas la professionnelle de santé. Ainsi, un homme peut être sage-femme !

Fiche créée : juillet 2016
Auteur : Marion Spée

 

Références

1 INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ECONOMIQUES. Professions de santé en 2015.

2 ORDRE DES SAGES-FEMMES DU QUÉBEC. Rapport annuel 2014-2015.

3 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Répertoire des programmes d’étude.

4 ORDRE DES SAGES-FEMMES DU QUÉBEC. Choisir une maison de naissance.

5 CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES SAGES-FEMMES. Annuaire.