Cardiologie

Cardiologie


 

En 2015, en France, les cardiologues étaient 6 119(¹), sur un total de 281 087 médecins (soit un peu de 2 %). Au Québec, ces spécialistes représentent environ 4,8 % des médecins (ils sont 456[²] sur un total de 9 543 médecins).

Qu'est-ce que la cardiologie ?

La cardiologie est la spécialité médicale qui s’intéresse au diagnostic et à la prise en charge des anomalies et maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. On parle de maladies cardiovasculaires.

Rappelons que le cœur est un muscle creux de la grosseur d’un poing, que l’on appelle le myocarde. Il pèse 300 grammes chez l’adulte. Il fait circuler le sang en le pompant par des contractions rythmiques vers les vaisseaux sanguins, qui le distribuent aux organes et tissus de l’organisme.

Quand consulter un cardiologue ?

Les maladies cardiaques sont la deuxième cause de mortalité chez les hommes, et la première chez les femmes(3). Elles sont nombreuses à susciter l’intervention d’un(e) cardiologue. Citons notamment :

Certaines personnes sont à risques face aux affections du cœur. Voici certains facteurs reconnus pour augmenter les risques :

  • l’obésité(4) ;
  • la sédentarité ;
  • le stress ;
  • le tabagisme(5);
  • l’hypertension ;
  • l’excès de cholestérol ;
  • ou encore le diabète.

Que fait le cardiologue ?

Pour prendre en charge ses patients, le cardiologue effectue de nombreux actes médicaux :

  • d’abord il interroge son patient, pour mieux comprendre ce qui l’amène ;
  • il peut pratiquer des examens, comme une échocardiographie, une exploration rythmologique, une mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA), une scintigraphie myocardique, une angioplastie, ou encore une coronarographie ;
  • il peut avoir recours à des techniques interventionnelles, comme la dilatations des artères coronaires, la dilatations des valvules cardiaques, la fermeture de communication anormale entre les cavités cardiaques, ou encore l’ablation des circuits électriques anormaux ;
  • il peut prescrire des médicaments, quand la pathologie n’est pas à un stade trop avancée ;
  • il peut aussi proposer une réadaptation cardiovasculaire.

Quels risques pendant la consultation d'un cardiologue ?

La consultation chez un cardiologue ne comporte pas de risques particuliers pour le patient. Mais c’est son rôle d’exposer de manière claire les modalités, les difficultés éventuelles ou même les dangers associés aux gestes, examens ou interventions qu’il aura à pratiquer.

Comment devenir cardiologue ?

La formation de cardiologue en France

Pour devenir cardiologue, l’étudiant doit obtenir un diplôme d’études spécialisées (DES) de cardiologie :

  • il doit d’abord suivre 6 années à la faculté de médecine, après son baccalauréat ;
  • en fin de 6e année, les étudiants passent les épreuves classantes nationales pour accéder à l’internat. En fonction de leur classement, ils pourront choisir leur spécialité et leur lieu d’exercice. L’internat en cardiologie dure 4 ans et se termine par l’obtention du DES de cardiologie.

Enfin, pour pouvoir exercer en tant que cardiologue et porter le titre de docteur, l’étudiant doit aussi soutenir une thèse de recherche.

La formation de cardiologue au Québec

Après les études collégiales, l’étudiant doit :

  • suivre un doctorat de 1e cycle en médecine, d’une durée de 4 ou 5 ans (avec ou sans une année préparatoire à la médecine pour les étudiants admis avec une formation collégiale ou universitaire jugée insuffisante en sciences biologiques fondamentales) ;
  • puis se spécialiser en suivant 3 années de médecine interne et 3 ans de résidence en cardiologie.

Préparez votre visite

Avant d’aller au rendez-vous avec un cardiologue, il est important d’emporter les ordonnances récentes, les éventuels radiographies, scanners ou encore IRM effectués.

Pour trouver un cardiologue :

  • au Québec, vous pouvez consulter le site internet « index santé » (6) ;
  • en France, via le site internet de l’Ordre des médecins (7).

 Quand la consultation chez le cardiologue est prescrite par un médecin traitant, elle est prise en charge par l’Assurance maladie (France) ou la Régie de l’assurance maladie du Québec. 

Fiche créée : juillet 2016
Auteur : Marion Spée

 

Références

¹ PROFIL MÉDECIN.

² FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC.

3 FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CARDIOLOGIE. Maladies.

4 POIRIER, P et al. Obesity : it must not remain the neglected risk factor in cardiology. Can J Cardiol, 2015 Feb; 31(2):105-8.

5 FREY, P and WATERS, DD. Tobacco smoke and cardiovascular risk : a call for continued efforts to reduce exposure. Curr Opin Cardiol, 2011 Sep;26(5):424-8.

6 INDEX SANTÉ.

7 CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES MÉDECINS.

 


suivez-nous sur

consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de Ninjagames.info, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de Ninjagames.info ou toute allusion à Ninjagames.info à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.


Reproduction et droit d'auteur © 1998-2018 Oxygem - Conditions d'utilisation - Charte de confidentialité

learn more

pills24.com.ua