Rectum

Rectum


 

Anatomie du rectum

Localisation. Le rectum est positionné à l’arrière des organes génitaux ou de la vessie, et à l’avant du sacrum, os composé des cinq vertèbres sacrées (1).

Structure. En continuité du côlon sigmoïde, le rectum fait environ 15 cm de long et est constitué de trois plis transversaux. La partie basse du rectum, large, constitue l’ampoule rectale, zone de stockage des selles, et aboutit sur le canal anal, ce dernier débouchant sur l’anus. Le rectum et le canal anal sont constitués d’une muqueuse et de ieurs couches musculaires : les sphincters interne et externe, ainsi que les muscles élévateurs de l’anus. Le muscle pubo-rectal, partie du muscle élévateur de l’anus, forme une sangle autour de la jonction ano-rectale pour former un angle de 90°, nommée courbure périnéale (2, 3).

Vascularisation et innervation. Le rectum est vascularisé par différentes artères rectales et veines rectales. Le rectum est le siège d’une innervation volontaire et involontaire.

La défécation

Le rectum et le canal anal permettent de stocker puis d’évacuer les matières fécales (1, 2) :

  • L’ampoule rectale se remplit, provoquant une sensation de besoin.
  • Le sphincter anal interne se relâche et aussitôt le sphincter externe se contracte.
  • En parallèle, le muscle pubo-rectal se relâche afin d’ouvrir l’angle ano-rectal.
  • Sous le contrôle de la volonté, le sphincter externe se relâche lors de l’exonération des selles.
  • Exonération finie, le sphincter externe et le muscle pubo-rectal se contractent.

Pathologies annales

Incontinence et constipation. L’incontinence fécale correspond à une perte involontaire des selles tandis que la constipation se traduit par des difficultés d’exonération des selles.

Hémorroïdes. Les hémorroïdes correspondent aux veines situées au niveau du canal anal et du rectum. Une pathologie hémorroïdaire peut se développer lorsque ces veines se dilatent de façon importante. Ceci a notamment pour conséquence de provoquer des hémorragies lors de la défécation (1).

Fissure anale. La fissure anale est une plaie de la peau au niveau de l’anus, engendrant des douleurs et parfois des saignements.

Abcès, fistule. Une glande localisée au niveau du canal anal peut être sujet à une infection, et provoquer la formation d’un abcès anal, poche rempli de pus (4). Cet abcès est douloureux et peut être accompagné d’une fistule anale, qui correspond à une communication anormale entre une glande du canal anal et la peau.

Prévention et traitements du rectum

Traitement médicamenteux. En fonction de la pathologie, un traitement médicamenteux pourra être prescrit tel que des antalgiques, des laxatifs ou encore des pommades.

Cautérisation. A l’aide d’un laser ou d’un produit chimique, cette technique permet notamment de détruire des cellules cancéreuses ou de boucher des vaisseaux sanguins (5).

Ligature. Dans certains cas, les hémorroïdes internes peuvent être ligaturées, sous contrôle Doppler, par des bandes élastiques afin d’empêcher le passage du sang (5).

Traitement chirurgical. En dernier recours, un traitement chirurgical pourra être réalisé comme l’ablation des hémorroïdes (hémorroïdectomie).

Examens du rectum

Examen clinique. L’apparition de douleurs passe dans un premier temps par un examen clinique pour évaluer les caractéristiques de la douleur et les symptômes l’accompagnant.

Examen d’imagerie médicale. En fonction de la pathologie supposée ou avérée, des examens complémentaires pourront être réalisés comme l’échographie endoanale, l’IRM, ou encore la défécographie (1).

Manométrie anorectale. Cet examen permet d’étudier la physiologie anorectale et particulièrement de mesurer les pressions.

Examen par endoscopie. Cet examen permet d’étudier la muqueuse du rectum et du canal anal.

Examen proctologique. Un toucher rectal peut être pratiqué pour examiner le canal anal, les sphincters et le rectum.

Historique et symbolique du rectum

Le Corpus hippocratique, recueil d’une soixantaine de livres de médecine attribué à Hippocrate, mentionnent des traitements et examens du rectum encore utilisés aujourd’hui tels que : la cautérisation, la ligature, l’excision des hémorroïdes ou encore le spéculum rectal, instrument endoscopique (6).

Fiche créée : juillet 2017