Métacarpes

Métacarpes


 

Anatomie

Position. Le métacarpe correspond à l’une des trois régions du squelette de la main (1).

Structure. Formant le squelette de la paume de la main, le métacarpe est composé de cinq os longs, nommés de M1 à M5 (2). Les os du métacarpe s’articulent à l’arrière avec les os du carpe et à l’avant avec les phalanges, permettant la formation des doigts.

Jonctions. Les os et les articulations du métacarpe sont stabilisés par des ligaments et des tendons. Les articulations métacarpo-phalangiennes sont consolidées grâce aux ligaments collatéraux, ainsi que par la plaque palmaire (3).

Fonctions du métacarpe

Mouvements de la main. Reliés par les articulations, les os du métacarpe sont mis en mouvement grâce à de nombreux tendons et muscles réagissant aux différents messages nerveux. Ils permettent notamment les mouvements de flexion et d’extension des doigts ainsi que les mouvements d’adduction et d’abduction du pouce (2).

Préhension. La fonction essentielle de la main, et notamment du métacarpe, est la préhension, la capacité d’un organe à saisir des objets (4). 

Pathologie des métacarpes

Fractures des métacarpiens. Le métacarpe peut subir des chocs et des fractures. Il faut distinguer les fractures extra-articulaires des fractures articulaires atteignant l’articulation et nécessitant une évaluation approfondie des lésions. Les os du métacarpe peuvent se fracturer en cas de chute le poing fermé ou lors de coup violent donné avec la main (5).

Ostéoporose. Cette pathologie peut atteindre le métacarpe et constitue une perte de la densité osseuse qui se retrouve généralement chez les personnes âgées de de 60 ans. Elle accentue la fragilité osseuse et favorise les factures (6).

Arthrite. Elle correspond aux affections se manifestant par des douleurs à des articulations, des ligaments, des tendons ou des os, notamment au niveau du métacarpe. Caractérisée par une usure du cartilage protégeant les os des articulations, l’arthrose est la forme d’arthrite la fréquente. Les articulations des mains peuvent également être touchés par une inflammation dans le cas d’une polyarthrite rhumatoïde (7). Ces affections peuvent entraîner une déformation des doigts.

Fracture du métacarpe : prévention et traitements

Prévention des chocs et des douleurs de la main. Pour limiter les fractures et les troubles musculo-squelettiques, la prévention par le port de protections ou l’apprentissage de gestes adaptés est essentielle.

Traitement orthopédique. En fonction du type de fracture, la pose d’un plâtre ou d’une résine sera réalisée pour immobiliser la main.

Traitements médicamenteux. En fonction de la pathologie diagnostiquée, certains médicaments peuvent être prescrits pour réguler ou renforcer le tissu osseux.

Traitement chirurgical. En fonction du type de fracture, une opération chirurgicale peut être menée avec la pose de broches ou de plaques vissées.

Examens du métacarpe

Examen clinique. Dans un premier temps, l’examen clinique permet d’identifier et d’évaluer les douleurs à la main perçues par le patient.

Examen d’imagerie médicale. L’examen clinique est souvent complétée par une radiographie. Dans certains cas, une IRM, un scanner ou une arthrographie peuvent être réalisés pour évaluer et identifier les lésions. La scintigraphie ou encore l’ostéodensitométrie peuvent également être utilisées pour évaluer les pathologies osseuses.

Symbolique

Outil de communication. Les gestes de la main sont souvent associés à la parole.

 

Fiche créée : juillet 2016
Auteur : Quentin Nicard