Luette

Luette


 

Anatomie de la luette

La luette est formée de muscles, de tissus membraneux et de muqueuses. Elle pend sur la partie supérieure de la cavité buccale, au niveau du palais mou. Elle mesure entre 10 et 15 millimètres de longueur et descend généralement jusqu’à la langue. De couleur rouge, elle est pourvue de nombreux capillaires sanguins (1).

Fonctions de la luette

La présence de muscles au niveau de la luette lui permet d’être mobile et de se contracter.

Rôle dans la déglutition. En se contractant, la luette ferme les fosses nasales et évite la régurgitation d’aliments ou de boissons vers la cavité nasale (1)(2).

Rôle dans la respiration. Le mouvement de la luette régule le passage de l’air par les fosses nasales (1).

Articulation. La luette participe à la formation de certains sons comme la prononciation du R qui serait impossible en l’absence de luette (1).

Pathologies de la luette

Uvilite. Elle correspond à une inflammation de la luette. Elle peut notamment être causée par une infection (virus, bactérie ou champignon) ou par la réaction à un irritant (tels que le tabac ou l’alcool) (3)(4). Elle est souvent accompagnée par l’inflammation d’organes adjacents : pharyngite, laryngite, stomatite, angine, etc.

Ronflement. Bruit respiratoire durant le sommeil, le ronflement est causé par la vibration de la luette et du palais.

Apnée du sommeil. Elle se manifeste par des arrêts involontaires de la respiration. Elle est généralement due à un relâchement la langue et des muscles de la gorge (5)(6).

Traitements et prévention de la luette

Prévention. Le relâchement ou l’irritation de la luette peuvent notamment être causés par le tabagisme, la consommation d’alcool, certains médicaments tels que les somnifères, etc.

L’uvulo-palato-pharyngoplastie (ou pharyngotomie chirurgicale). Cette opération consiste à retirer une partie de la luette, du voile du palais et des amygdales. Elle permet d’augmenter l’espace au niveau de la gorge et de limiter les vibrations dans le cas des ronflements.

L’uvulo-palatoplastie. Cette opération par laser consiste à ne retirer qu’une partie de la luette et du voile du palais (7).

L’uvulectomie (ou ablation de la luette). Dans certains cas, la luette peut être retirée par chirurgie ou par laser. Cette opération est lourde et peut avoir des effets secondaires.

Traitement par radiofréquence. À l’aide d’une électrode, cette opération consiste à faire passer un bref courant électrique qui va rétracter les tissus, diminuer la taille de la luette et réduire les vibrations dans le cas des ronflements (6).

Traitement anti-allergique. Une inflammation de l’uvule peut se manifester en cas d’allergies.

Examens de la luette

Examen clinique. L’observation du volume, de la longueur et de la couleur de la luette permet d’identifier une inflammation de la luette.

Historique et symbolique de la luette

Dans ses ouvrages, Hippocrate évoquait la gêne respiratoire que peut provoquer un gonflement de la luette. Il évoque notamment l’ablation comme une des opérations pratiquées sur la luette (8).

Aristote décrivait la luette comme un grain de raisin, par analogie avec sa forme et sa taille en cas d’inflammation (1).

Fiche créée : juillet 2017