Aisselles

Aisselles


 

Anatomie des aisselles

Position. L’aisselle, et particulièrement la région axillaire, est l’espace pyramidal situé à la jonction du bras avec le thorax. Elle constitue la partie localisée en dessous de l’articulation scapulo-humérale et au-dessus du fascia axillaire (1).

Structure. L’aisselle est délimitée par (1) :

  • Son apex, bordé par la clavicule et la première côte, sert de point de passage des artères, des veines, des nerfs et des lymphatiques du cou vers le bras ;
  • Sa base, allant du bras à la paroi thoracique, est constituée du fascia axillaire, du tissu sous-cutané et de la peau ;
  • Sa paroi antérieure est formée des muscles grand et petit pectoral ainsi que des fascias associés ;
  • Sa paroi postérieure est essentiellement formée par la scapula, ou omoplate, ainsi que par le muscle scapulaire, le muscle grand rond et le muscle grand dorsal ;
  • Sa paroi postérieure est essentiellement formée par la scapula, ou omoplate, ainsi que par le muscle scapulaire, le muscle grand rond et le muscle grand dorsal ;
  • Sa paroi larérale est étroite et formée du sillon intertuberculaire de l’humérus.

Composition. La région axillaire contient (2) :

• l’artère axillaire et ses branches associées ;
• la veine axillaire et ses affluents associées ;
• les vaisseaux et noeuds lymphatiques axillaires ;
• une partie du plexus brachial ;
• le muscle coraco-brachial et les chefs long et court du biceps brachial. 

Fonction des aisselles

Voie de passage. L’aisselle et la région axillaire offrent une voie de passage aux nerfs et aux vaisseaux destinés au membre supérieur.

Pathologies des aisselles

Différentes pathologies peuvent se développer au niveau de l’aisselle. Elles peuvent notamment être d’origine vasculaire, nerveuse, lymphatique ou encore tumorale.

  • Pathologies vasculaires. Des thromboses ou caillots sanguins peuvent se former au niveau des veines axillaires. L’artère axillaire peut également se dilater et entraîner un anévrisme, pouvant conduire à une compression du plexus brachial. Cette compression peut se manifester par des douleurs au niveau de l’aisselle et du bras ou par une perte de sensibilité (1).
  • Pathologies nerveuses. Au niveau de l’aisselle, le plexus brachial peut subir des lésions nerveuses, pouvant aller jusqu’à une rupture des nerfs. Cela peut entraîner une paralysie partielle ou totale au niveau du membre supérieur (3). La cause de ces paralysies est le souvent une traction ou un étirement accidentel.
  • Lymphomes. Ils correspondent au développement de tumeurs malignes au sein du système lymphatique. Au niveau de l’aisselle, des lymphomes peuvent se développer au sein des nombreux ganglions lymphatiques présents dans cette région. On distingue deux grands types de lymphomes : la maladie de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien (4).

Traitement des aisselles

Traitement orthopédique. En fonction de la pathologie diagnostiquée, une immobilisation du membre supérieur pourra être nécessaire, avec par exemple le port d’un gilet orthopédique.

Traitement chirurgical. En fonction du type de lésions, une intervention chirurgicale peut être réalisée sous anesthésie du plexus brachial. Une solution anesthésique est injectée au niveau du plexus brachial afin de stopper les influx nerveux et d’insensibiliser le membre supérieur.

Chimiothérapie, radiothérapie ou thérapie ciblée. En fonction du type et du stade de la tumeur, une chimiothérapie, une radiothérapie ou une thérapie ciblée peuvent être mises en place afin de détruire les cellules cancéreuses.

Examens des aisselles

Examen clinique. Dans un premier temps,un examen clinique est réalisé afin d’évaluer les symptômes perçus par le patient.

Examen d’imagerie médicale.Afin d’établir ou de confirmer le diagnostic, un scanner, une IRM, un angioscanner, une artériographie ou une radiographie peuvent être réalisés.

Electromyogramme. Cet examen permet de mesurer l’activité d’un nerf ou d’un muscle.

Biopsie. Afin de confirmer la présence d’un lymphome, un prélèvement de cellules au niveau d’un ganglion lymphatique ou de la moelle osseuse peut être réalisé.

Historique et symbolique des aisselles

Aspects esthétique et hygiénique des aisselles. L’épilation des aisselles est de en pratiquée à des fins esthétique et hygiénique. Temporaires ou définitives, de nombreuses méthodes ont ainsi été développées pour faciliter cette pratique.

Fiche créée : juillet 2017