Le lait 1er âge : le lait infantile du bébé de 0 à 6 mois

Le lait 1er âge : le lait infantile du bébé de 0 à 6 mois


 

Composition du lait 1er âge

Le lait maternel est sans conteste l'aliment le adapté aux besoins du nourrisson : aucun lait n'est si parfait à tous points de vue. Mais bien sûr l'allaitement est une décision purement personnelle qui appartient à chaque maman.

Si vous ne pouvez pas allaitez votre enfant ou si vous avez pris la décision de le nourrir au biberon, des laits spécifiques, parfaitement adaptés aux besoins nutritionnels de l'enfant en bas âge sont commercialisés, en pharmacie et en grandes surfaces. Pour l'enfant de 0 à 6 mois, il s'agit du lait premier âge, aussi appelé "préparation pour nourrissons". Ce dernier quelle que soit la référence choisie, couvre la totalité des besoins bébé. Seule une supplémentation en vitamine D et en fluor est nécessaire.

Les laits 1er âge sont confectionnés à partir de lait de vache transformé pour se rapprocher au maximum de la composition du lait maternel mais ont ont une composition très éloignée du lait de vache tel qu'on le connait, qui n'est pas adapté aux besoins de l'enfant avant l'âge de trois ans.

Des protéines

La particularité de ces préparations pour nourrisson 1er âge, est leur teneur réduite en protéines, parfaitement adaptée aux besoins de bébé pour assurer son bon développement cérébral et musculaire. Ce lait, ne contient en effet pas de 1,8 g de protéines pour 100 ml, contre 3,3 g pour 100 ml de lait de vache et 1 à 1,2 g pour 100 ml dans le lait maternel. Certaines références n'en renferment même que 1,4 g pour cette même quantité.

Des lipides

La quantité de lipides contenue dans le lait 1er âge est quasiment similaire à celle du lait maternel avec 3.39 g/100 ml. Cependant, les graisses lactiques sont remplacées en grande partie par des graisses végétales, afin garantir les apports en certains acides gras essentiels (acide linoléique et alphalinolénique notamment) indispensables à la croissance du cerveau.

Des glucides

Les laits 1er âge contiennent 7,65 g de glucides pour 100 ml contre 6,8 g/100 ml pour le lait maternel et 4,7 g seulement pour le lait de vache ! Les glucides sont présents sous forme de glucose et de lactose, mais aussi sous forme de dextrine maltose.

Des vitamines, des oligo-éléments et des sels minéraux

Les laits 1er âge renferment également de précieuses vitamines comme :

  • la Vitamine A impliquée dans la vision et le système immunitaire
  • la Vitamine B qui facilite l’assimilation des glucides
  • la Vitamine D qui permet de fixer le calcium sur les os
  • la Vitamine C indispensable pour bien absorber le fer
  • la Vitamine E qui permet d'assurer la bonne croissance des cellules et qui est nécessaire pour un bon développement cérébral et neurologique
  • la vitamine K qui permet la coagulation normale du sang et joue un rôle dans la minéralisation osseuse et la croissance cellulaire
  • la Vitamine B9, appelée aussi acide folique qui est particulièrement importante pour les cellules à renouvellement rapide : globules rouges, globules blancs, cellules intestinales et celles de la peau. Elle participe également au bon fonctionnement du système nerveux et à la production de certains neuromédiateurs.

Ils renferment également de nombreux oligo-éléments et sels minéraux, notamment du sodium, du potassium, du chlore, du calcium, du magnésium et du fer qui contribuent au bon fonctionnement des cellules de l'organisme de bébé. Leur dosage est très précis pour répondre aux besoins de bébé et ne pas surcharger ses reins immatures.

Bien choisir son lait 1er âge

Quelle que soit la marque choisie, les laits premiers âge apportent tous globalement les mêmes bienfaits nutritionnels et ont approximativement tous la même composition. Ceci dit, des gammes sont développées spécialement pour répondre à certaines problématiques du nourrisson en cas de :

  • Prématurité : Ces laits prescrits en néonatalogie, sont adaptés aux besoins spécifiques des bébés qui n'ont pas encore atteint 3,3 kg et dont certaines fonctions - digestives notamment - sont encore immatures. Ils sont riches en protéines que les laits 1er âge classiques, et sont davantage enrichis en acides gras polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6 en particulier), en sodium, en sels minéraux et en vitamines. Ils ont en revanche une teneur réduite en lactose pour assurer une meilleure digestibilité. Quand bébé atteint 3 kg, le médecin propose généralement un lait standard.
  • Colique : si bébé à le ventre dur, a des ballonnements ou des gaz, un lait facile à digérer peut lui être proposé. Dans ce cas, optez pour un lait premier âge sans lactose ou un hydrolysat de protéines.
  • Diarrhée aigüe : si votre nourrisson a connu un épisode de diarrhée importante, la réintroduction du lait se fera avec un lait premier âge sans lactose avant de proposer à nouveau le lait habituel de l'enfant.
  • Régurgitations : si bébé à tendance à beaucoup régurgiter, il suffira de lui proposer un lait épaissi - soit avec des protéines, soit avec de la farine de caroube ou de l'amidon de maïs (qui s'épaissit seulement dans l'estomac, donc facile boire). Ces laits premiers âge sont appelés "laits anti-régurgitation" en pharmacie, et "laits confort" quand ils sont vendus en grandes surfaces. Attention toutefois à ne pas confondre les régurgitations avec un reflux gastro-oesophagien (RGO) qui nécessite une consultation pédiatrique.
  • Allergies aux protéines de lait de vache : si bébé est génétiquement exposé aux risques d'allergies de par ses antécédents familiaux, votre pédiatre vous orientera éventuellement vers un lait spécifique sans protéine allergisante et sans lactose.

Les laits 1er âge sont-ils tous équivalents ?

En pharmacie ou en grandes surfaces ?

Quel que soit leur lieu de vente et leur marque, tous les laits infantiles 1er âge sont soumis aux mêmes réglementations, subissent les mêmes contrôles et répondent aux mêmes normes de composition. Ainsi, contrairement aux idées reçues, un lait vendu en pharmacie n'est pas sûr ou meilleur qu'un lait vendu en grande ou moyenne surface.

En effet, tous les laits infantiles actuellement sur le marché obéissent aux mêmes recommandations européennes. Leur composition est clairement définie dans un arrêté ministériel du 11 janvier 1994 qui indique qu'ils peuvent se substituer au lait maternel. Ils sont tous élaborés de façon à assurer une digestion correcte au bébé et de manière à être parfaitement assimilés par son organisme.

Les grandes marques ont toutefois cet avantage de disposer de grands moyens financiers pour améliorer la composition du lait en se rapprochant davantage encore du lait maternel.

Et le lait bio ?

Le lait bio répond aux mêmes exigences de composition et de sécurité que les préparations classiques, mais est fabriqué à partir de lait de vaches élevées selon les règles de l'agriculture biologique. Le lait de vache bio ne représente toutefois que 80 % du produit fini car pour les 20% restant, on ajoute des huiles végétales qui, elles, ne sont pas forcément issues de l'agriculture biologique. Vous pourrez toutefois vérifier la qualité de ces huiles en lisant avec attention la composition du lait infantile.

Le bio est un critère assez peu important pour les professionnels de la santé car les contrôles qui régissent la fabrication du lait infantile classique - non bio, sont si rigoureux et sévères qu'il assurent une sécurité sanitaire optimale. Ce sont vos convictions, en particulier sur le respect de l'environnement, qui vous orienterons ou non vers un lait bio.

Quand passer au lait 2ème âge ?

Si bébé est nourri au biberon, il lui sera proposé du lait premier âge, aussi appelé "préparation pour nourrissons" de sa naissance jusqu'à ce que son alimentation soit suffisamment diversifiée pour avoir au moins un repas complet par jour (légumes + viande ou poisson ou oeuf + matières grasse + fruit) et sans lait (biberon ou tétée).

Ainsi, selon les recommandations, il est conseillé de passer au lait deuxième âge généralement aux 6 mois révolus de l'enfant mais jamais avant 4 mois.

Quelques exemples

Vous pouvez passer au lait 2ème âge si :

  • Votre bébé a 5 mois et vous lui donnez une fois par jour un repas complet sans biberon
  • Vous allaitez et votre bébé de 6 mois mange un repas par jour complet sans tétée

Vous attendez avant d'introduire le lait 2ème âge si :

  • Votre bébé a 4, 5 ou 6 mois mais n’a pas encore commencé la diversification
  • Vous allaitez votre bébé et vous souhaitez le sevrer pour passer aux biberon de lait infantile. Vous donnerez alors à votre enfant du lait 1er âge jusqu'à ce qu'il prenne un repas complet par jour sans lait.

Rédaction : Claire-Aurore Doray, Diététicienne-Tabacologue
Mai 2017