Hérédité et constitution - Les Essences

La constitution de base d'un individu est en quelque sorte son bagage de départ, la matière première avec laquelle il pourra se développer. En Médecine traditionnelle chinoise (MTC), on appelle Essence prénatale ou innée cet héritage provenant des parents. L'Essence prénatale est très importante, car c'est elle qui détermine la croissance du foetus et de l'enfant et qui permet d'entretenir tous les Organes jusqu'à la mort. Une constitution faible prédispose généralement à ieurs pathologies.

C'est dans le sperme du père et dans l'ovule de la mère qu'on retrouve la base de l'Essence prénatale, qui se forme au moment de la conception. C'est pourquoi les Chinois accordent une grande importance à l'état de santé des deux parents, de même qu'à la santé de la mère tout au long de la grossesse. Même si la santé générale des parents est bonne, divers facteurs ponctuels comme le surmenage, la consommation excessive d'alcool, la consommation de drogue ou de certains médicaments et les excès d'activités sexuelles peuvent l'affecter au moment de la conception. De , si un certain Organe est faible chez les parents, ce même Organe risque d'être affecté chez l'enfant. Par exemple, le surmenage affaiblit le Qi de la Rate/Pancréas. Le parent surmené transmettra alors un Qi de la Rate/Pancréas déficient à son enfant. Cet Organe étant entre autres responsable de la digestion, l'enfant pourra facilement souffrir de problèmes digestifs.

Une fois l'Essence prénatale formée, il est impossible de la modifier. Par contre, on peut l'entretenir et la conserver. Cela est d'autant important que son épuisement entraîne la mort. On peut ainsi dilapider le capital que constitue une forte constitution innée, si on ne se préoccupe pas de sa santé. À l'opposé, malgré une faible constitution de base, on peut tout de même jouir d'une excellente santé, si on soigne son hygiène de vie. Les médecins et philosophes chinois ont donc élaboré des exercices respiratoires et physiques, comme le Qi Gong, des traitements d'acupuncture et des préparations d'herbes dans le but de préserver l'Essence prénatale, et donc de vivre longtemps en bonne santé.

Essentiellement, c'est par l'observation de l'état du Qi des Reins (dépositaires des Essences) que nous pouvons distinguer les personnes qui ont hérité d'une bonne Essence prénatale, de celles dont l'Essence prénatale est fragile et doit être sagement protégée et économisée. Naturellement, chacun des Viscères peut aussi être doté d'une constitution de base ou moins forte. Un des nombreux signes cliniques permettant d'évaluer la qualité de l'hérédité d'une personne est l'observation des oreilles. En effet, des lobes charnus et brillants indiquent une Essence prénatale forte et donc une solide constitution de base.

En pratique clinique, il est important de procéder à l'évaluation de la constitution du patient (voir Questionner) pour adapter les traitements et les conseils concernant l'hygiène de vie. Ainsi, les personnes de constitution forte guérissent généralement rapidement que les autres; elles sont rarement - mais de façon spectaculaire - terrassées par la maladie. Par exemple, leur grippe les clouera carrément au lit s'accompagnant de courbatures, de maux de tête lancinants, de fièvre et de mucosités abondantes. Ces symptômes aigus sont en fait le résultat de la lutte féroce de leurs abondantes Énergies correctes contre les Énergies perverses.

Un autre effet pervers d'une forte constitution est le fait que les manifestations d'une maladie ne soient pas toujours éloquentes. Une personne pourra être atteinte d'un cancer généralisé sans qu'il y ait de signes apparents parce que sa forte constitution aura masqué le problème. Souvent, ce ne sont que la fatigue, l'amaigrissement, les diarrhées, les douleurs et la confusion, apparaissant précipitamment en fin de parcours, qui révèlent trop tard le travail de sape ayant opéré pendant ieurs années.

Références

Bibliographie

Maciocia Giovanni. La pratique de la médecine chinoise, Éditions Satas, Belgique, 1999.

Maciocia Giovanni. Les principes fondamentaux de la médecine chinoise, Éditions Satas, Belgique, 1992.

Ross Jeremy. Zang Fu, organes et entrailles en MTC, France Médic, France, 1989.