Programmation neurolinguistique (PNL)

Programmation neurolinguistique (PNL)


 

Qu'est-ce que la Programmation neurolinguistique ?

Née suite à l'observation comportementale, la programmation neuro-linguistique (PNL) désigne tout un ensemble de techniques (dissociation, recadrage…) et de méthodes visant à favoriser le développement personnel de l’individu. Dans cet article, vous découvrirez ce qu’est la PNL en détail, ses principes, son histoire, ses bienfaits, le déroulement d’une séance, comment devenir un spécialiste de la PNL ainsi que les contre-indications.

La programmation neuro-linguistique s’intéresse à la façon dont les humains fonctionnent dans un environnement donné et ce, en fonction de leurs schémas comportementaux. A travers un ensemble de techniques et de méthodes, la PNL aide à changer la façon dont un individu perçoit son environnement. En effet, chaque individu possède une carte du monde qui lui est propre, et qui est modulée par ses croyances et ses conditionnements. Le but de la PNL est de modifier cette carte afin de permettre à l’individu d’atteindre ses objectifs efficacement. La PNL apporte donc les outils nécessaires afin d’opérer des changements personnels et structurels, et ce, afin de créer de nouveaux potentiels de réussite dans tous les domaines de la vie.

Autrement dit, cela nous amène à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Il n’y a pas d’échecs, il n’y a que des expériences qui nous enseignent et nous permettent d’évoluer.

Les grands principes

La programmation neuro-linguistique se préoccupe avant tout du « Comment faire pour que ça fonctionne bien? » plutôt que du « Pourquoi ça ne fonctionne pas? ». Elle propose de reconnaître les comportements que l’on adopte lorsque l’on communique, puis d’y apporter des modifications si on le désire.

  • “Programmation” renvoie au fait que nous sommes conditionnés par notre milieu qui englobe un système de croyances et de comportements. Au cours de notre vie, chaque individu met en place inconsciemment des programmes qui orchestrent ses réactions et ses émotions, que ce soit positivement ou négativement.
  • “Neuro” signifie que ces programmes sont encodés dans nos circuits neuronaux.
  • “Linguistique” renvoie au langage. Qu’il soit verbal ou non verbal, il reflète la façon dont nous nous représentons la réalité.

Les bienfaits de la Programmation neurolinguistique

À la suite d’une recension des publications relatives à la programmation neurolinguistique, on ne peut que constater qu’il y a très peu d’études sur le sujet. Cependant, quelques études attestent de son efficacité dans certains domaines que nous allons développer ci-dessous.

Amélioration la relation mère-enfant

Une étude a mis en évidence que des séances de programmation neurolinguistique avaient conduit à une amélioration de l’environnement à domicile (promenade des enfants, jouets disponibles, routine familiale et discipline). En revanche, celles-ci n’avaient pas permis d’améliorer le développement mental des enfants ainsi que la santé mentale de la mère.

Amélioration des performances et diminution de l’anxiété en cas de claustrophobie

Une étude prospective portant sur 50 patients ayant échoué un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) à cause de la claustrophobie a montré que des séances de PNL avaient amélioré les performances de 76% des patients (qui ont après les séances, réussi à compléter l’examen). De , une diminution significative du niveau d’anxiété a été observée.

Traitement des phobies

Dans une étude réalisée en 2008 sur des individus phobiques, des séances de PNL avaient permis de réduire les symptômes phobiques des participants. Cela pourrait s’expliquer par le fait que la PNL permet de modifier les schémas cognitifs et comportementaux, et ainsi, d’interrompre les schémas limitatifs et de générer des réponses adaptées.

Réduction de l’anxiété

Une étude réalisée en 1992 a montré que l'apprentissage de certaines techniques de PNL avait entraîné une réduction de l'anxiété des participants, ainsi qu'une augmentation de leur sentiment de contrôler la situation.

Amélioration des difficultés psychologiques et de la qualité de vie

Une étude réalisée en 2010 a étudié l'effet de séances de PNL sur des participants atteints de problèmes psychologiques. Les participants ont été divisés en 2 groupes : un groupe contrôle et un groupe ayant suivi des séances de PNL. Les résultats ont révélé une diminution significative des symptômes cliniques et une amélioration de la qualité de vie des participants du groupe PNL, par rapport au groupe contrôle. De , les améliorations thérapeutiques étaient toujours présentes cinq mois après la fin de la thérapie.Depuis des années, la PNL est utilisée afin d’apprendre aux individus à mieux communiquer, à mieux gérer les conflits, à débloquer certaines situations en intervenant sur les niveaux logiques (environnement, comportements, capacités, croyances, identité), à améliorer la gestion de leurs émotions et leurs ressources ainsi que leur confiance en soi. Cependant, il n’existe pas encore d’études scientifiques qui permettent d’affirmer sans aucun doute l’efficacité de la PNL dans ces champs.

La Programmation neurolinguistique en pratique

Le spécialiste

Les champs d'applications de la PNL sont très divers : thérapies, démarche de développement personnel, hypnothérapie, coaching... C’est pourquoi divers professionnels de la relation d’aide incluent la programmation neurolinguistique dans leurs outils d’intervention. Ils peuvent être psychologues, hypnothérapeutes, coachs…

Il est important de préciser que le titre d'enseignant en programmation neurolinguistique n’est pas un titre réservé. Il existe toutefois des associations nationales et internationales qui ont des normes strictes de certification. Cependant, ces organisations ne s’entendent pas toujours entre elles.

Déroulé d'une séance

Sous forme conversationnelle, le praticien identifie la problématique et détermine l’objectif avec le client en posant un ensemble de questions (Que voulez-vous exactement ? En quoi est-ce important pour vous ? Comment saurez-vous que vous avez atteint votre objectif ? De quoi aurez-vous besoin pour atteindre votre objectif ? ). Il oriente ses questions vers des solutions plutôt que sur l’histoire qui à généré la situation.

Ensuite en fonction de sa pratique, le praticien utilise les outils dont il dispose afin de lever les blocages inconscients de son client et de favoriser un changement comportemental. En hypnose par exemple le client peut être plongé en état de transe hypnotique par des inductions qui saturent la partie consciente et permettent à l’inconscient de recevoir toutes les suggestions qui lui sont adressées pour remplacer les comportements qui posent problème.

Devenir thérapeute

La formation de base, permettant de découvrir les principaux outils de la programmation neurolinguistique dure généralement 4 jours. Une formation supplémentaire, qui dure de 15 à 20 jours échelonnés sur quelques mois, permet d’obtenir le titre de « praticien ». La formation de « maître praticien » permet d’acquérir de nouvelles techniques et dure de 15 à 20 jours de . Il existe aussi des formations post-maîtres spécialisées dans divers domaines : psychothérapie, affaires, vente, gestion des conflits, etc.

Contre-indications de la ?programmation neurolinguistique

Il n’existe pas spécialement de contre-indications à la PNL.

Petite histoire de la Programmation neurolinguistique

La programmation neuro-linguistique a été créée dans les années 1970 par les Américains John Grinder et Richard Bandler. En observant des personnes considérées comme des modèles d'excellence dans leur domaine, ils ont cerné les comportements qui permettaient à ces personnes d’atteindre cette excellence. Des outils ont pu ainsi être conçus afin de décrire avec précision ces types de comportements. Les instigateurs de la programmation neurolinguistique ont mis au point des techniques simples et rapides pour permettre à d’autres personnes de s’approprier ces modèles de comportement. Le but est d’en arriver à des changements durables dans sa façon d’agir au quotidien.a

Avis du spécialiste

"Je suis praticienne certifiée en PNL, Hypnose Ericksonienne et Humaniste, j’intègre les outils de la PNL dans toutes mes séances d'hypnothérapie. La PNL est avant tout très intéressante pour identifier les schémas inconscients et s’en libérer. L’utilisation des outils de la PNL développe la confiance en soi. Mieux communiquer, c’est vivre mieux dans son environnement et être capable d'aller de l’avant. Ces outils sont très efficaces et assez simples à utiliser. Les résultats s’inscrivent dans la durée puisque cela nous apprend à gérer notre potentiel et nos ressources intérieures de façon à être autonome. Le nombre de séance est variable en fonction de chaque personne et chaque problématique mais tout le monde est réceptif si la volonté de se libérer est authentique et forte."

Rédaction : Laurence Delinot, Hypnothérapeute
Avril 2017

Retrouvez 

 

Références

Bibliographie

  • Cayrol, A., & Barrère, P. (1986). La programmation neuro-linguistique (PNL): des techniques nouvelles pour favoriser l'évolution personnelle et professionnelle.
  • La programmation neuro-linguistique, P. N. L. Programmation neuro-linguistique.
  • Bandler, R., & Grinder, J. (1982). Les secrets de la communication: changer sans douleur. Le jour.
  • Bandler, R., Grinder, J., Andreas, S., Olivier, F., & Olivier, F. (1999). Le recadrage: transformer la perception de la réalité avec la PNL. InterÉditions.
  • Bandler, R. (1990). Un cerveau pour changer. Paris, Interéditions.
  • Cayrol, A., de Saint-Paul, J., & Grinder, J. (2000). Derrière la magie: la programmation neuro-linguistique. InterEditions.
  • David, I. (1999). Être au coeur de la PNL. Québecor.
  • Dilts, R., Hallbom, T., Smith, S., & Blaess, D. (1994). Croyances et santé. La Méridienne.
  • Ferey, J. M. (2009). PNL et relation d'aide: les outils de la PNL pour les professionnels de l'accompagnement: travailleurs sociaux, soignants, etc. Chronique sociale.

Références

  • Miranda, C. T. D., Paula, C. S. D., Palma, D., Silva, E. M. K. D., Martin, D., & Nóbrega, F. J. D. (1999). Impact of the application of neurolinguistic programming to mothers of children enrolled in a day care center of a shantytown. São Paulo Medical Journal, 117(2), 63-71.
  • Bigley J, Griffiths PD, et al. . Br J Radiol. 2010;83(986):113-7.
  • Einspruch, E. L., & Forman, B. D. (1988). Neuro-linguistic programming in the treatment of phobias. Psychotherapy in private practice, 6(1), 91-100.
  • Liberman MB. The treatment of simple phobias with Neurolinguistic Programming techniques. Dissertation Abstracts International, 45(6), St. Louis University, 1984, p. 86 [Consulté le 9 septembre 2010]. 
  • Konefal, J., Duncan, R. C., & Reese, M. A. (1992). Neurolinguistic programming training, trait anxiety, and locus of control. Psychological Reports, 70(3), 819-832.
  • Stipancic, M., Renner, W., Schütz, P., & Dond, R. (2010). Effects of Neuro-Linguistic Psychotherapy on psychological difficulties and perceived quality of life. Counselling and psychotherapy research, 10(1), 39-49.
  • Brandis, A. D. (1986). A neurolinguistic treatment for reducing parental anger responses and creating more resourceful behavioral options (Doctoral dissertation, California School of Professional Psychology, Los Angeles).