Arginine

Arginine


 

Autres noms : L-arginine, chlorhydrate d'arginine.

Les plantes et les suppléments aphrodisiaques

Les plantes et les suppléments censés stimuler la vigueur sexuelle ont toujours été populaires, mais les données scientifiques manquent souvent pour documenter leur efficacité. Voilà pourquoi PasseportSanté.net a entrepris de donner l'heure juste sur ces produits. D'autant que le marché regorge de produits qui contiennent 3, 4 et parfois même jusqu'à 10 ou 12 ingrédients différents, rendant leur innocuité et leur efficacité difficiles à déterminer.

 

Indications

Efficacité incertaine

Traiter la dysfonction érectile et la dysfonction sexuelle féminine. Améliorer les performances physiques. Stimuler le système immunitaire.

Voir la légende des symboles

 

Posologie

Les données sont insuffisantes pour suggérer un dosage.

Description de l'arginine

L'arginine est l’un des 20 acides aminés qui composent nos protéines. Elle joue un rôle dans la division cellulaire, la guérison des blessures, l'élimination de l'ammoniaque par l'organisme, le bon fonctionnement du système immunitaire et la sécrétion de certaines hormones, notamment l’hormone de croissance. À partir de l'arginine, le corps fabrique de l'oxyde nitrique (NO), une substance qui favorise la dilatation des vaisseaux sanguins, et de la créatine, un nutriment non essentiel associé au développement et au bon fonctionnement des muscles.

Historique

L’arginine fut isolée pour la première fois en 1886. En 1932, on comprit qu'elle jouait un rôle essentiel dans le processus d'évacuation de l'ammoniaque par l'organisme et, en 1939, on découvrait qu'elle participait à la synthèse de la créatine.

Sources alimentaires de l'arginine

L’arginine est considérée comme un acide aminé « semi-essentiel », car la plupart du temps, l’organisme en synthétise des quantités suffisantes pour suffire à ses besoins. Mais il peut arriver, dans certaines conditions, que l’apport endogène ne suffise pas et que des suppléments d’arginine soient prescrits par un médecin. C’est le cas, par exemple, à la suite d’un traumatisme important, d’une infection grave ou d’une intervention chirurgicale majeure.

L’arginine est présente dans de nombreux aliments tels que les légumineuses, certaines céréales, comme le riz brun, l’avoine et le sarrasin, ainsi que la viande rouge, la volaille, le poisson, les produits laitiers et les noix. Comme elle n'est pas considérée comme un nutriment essentiel, aucun apport nutritionnel recommandé n'a été établi pour l'arginine.

Carence en arginine

La carence en arginine, relativement rare, se manifeste par une mauvaise guérison des blessures, la chute des cheveux, des éruptions cutanées, de la constipation et la stéatose hépatique (hépatite graisseuse ou dégénérescence graisseuse du foie).

Parmi les causes possibles de carence, citons certaines maladies congénitales qui empêchent la synthèse normale de l'urée, la sous-alimentation chronique, les troubles occasionnant une surproduction d'ammoniaque, un apport excessif de lysine, des brûlures, blessures ou infections graves.

Recherches sur l'arginine

Efficacité incertaine Dysfonction érectile. L’oxyde nitrique (NO), en dilatant les vaisseaux sanguins, favorise l’afflux de sang nécessaire à l’érection. Cette découverte a permis de traiter certaines dysfonctions érectiles à l’aide de médicaments (sildénafil) qui bloquent la dégradation de l’oxyde nitrique. L’arginine, en tant que précurseur de l’oxyde nitrique, a été envisagée comme un autre moyen d’en augmenter le taux et de lutter contre la dysfonction érectile.

Chez les hommes ayant un faible taux d’oxyde nitrique, l'administration de 5 g d'arginine par jour a amélioré la qualité de l’érection. Par contre, elle n’a eu aucun effet sur des sujets possédant un taux normal1. Par ailleurs, une dose quotidienne de 1,5 g, pendant 17 jours, n’a pas été efficace qu’un placebo2.

Des résultats encourageants ont été obtenus en associant l’arginine avec le Pycnogenol® (proanthocyanidines)3 ou avec un mélange de ginseng, de ginkgo biloba, de damiane, de vitamines et de minéraux (ArginMax®)4. Malheureusement, la faiblesse méthodologique des études, entre autres l’absence de placebo, et la présence d'autres ingrédients ne permettent pas d’affirmer que l’arginine est efficace.

Prise avec le chlorhydrate de yohimbine (un médicament prescrit pour la dysfonction érectile – Voir notre fiche sur le yohimbe), 1 heure ou 2 avant l'activité sexuelle, l'arginine a amélioré les résultats du médicament seul5.

Malgré ces quelques résultats positifs, l’ensemble de la preuve reste très incertain au chapitre de l’efficacité de l’arginine seule pour traiter la dysfonction érectile.

Efficacité incertaine Dysfonction sexuelle féminine. Chez des femmes en ménopause soumises à une stimulation érotique de nature visuelle, la combinaison arginine/yohimbine a permis d’enregistrer une réponse physiologique (amplitude des pulsations vaginales) importante qu’avec la yohimbine seule. Par contre, la réaction subjective a été similaire dans les 2 groupes de participantes6.

Une préparation contenant de l’arginine (équivalent à 2,5 g par jour) du ginseng, du ginkgo biloba, de la damiane, des vitamines et des minéraux (ArginMax®) a également eu des effets positifs sur la fonction sexuelle (consulter notre fiche Dysfonction sexuelle féminine). Toutefois, aucune conclusion ne peut être tirée sur la part véritable de l’arginine dans l’effet observé7,26, ni même si elle en a un.

Efficacité incertaine Amélioration de la performance physique. Parce qu’elle stimule la sécrétion de l’hormone de croissance (GH) et qu’elle participe à la production de créatine, une substance jouant un rôle important dans la contraction musculaire, ieurs chercheurs ont pensé que l’arginine pouvait améliorer la performance physique.

En 1989, une étude préliminaire chez des personnes pratiquant la musculation a montré qu’une combinaison arginine/ornithine (1 g de chaque acide aminé, 5 jours par semaine durant 5 semaines) avait un effet positif sur leur force et leur masse musculaire8.

À l’heure actuelle, ieurs études arrivent toutefois à la conclusion que l’arginine n’a pas d’effets sur la performance des athlètes. Elle n’augmente ni la force, ni l’endurance11,12, et n’améliore pas la réponse de l’organisme à l’effort, même pour des doses de 20 g par jour28,29. D’autre part, l’arginine par voie orale n’augmenterait pas la sécrétion d’hormone de croissance chez des individus au repos et pourrait même la réduire pendant l’exercice9,10.

Si l’arginine n’a pas d’effet chez les sportifs, quelques essais cliniques montrent, en revanche, qu’elle pourrait en avoir chez des personnes physiquement moins entraînées. Ainsi, des chercheurs ont noté une amélioration de la résistance à l’effort chez de jeunes adultes (moyenne d’âge de 24 ans) qui prenaient quotidiennement de 1,5 g à 3 g d’arginine30. Chez des femmes ménopausées, des doses de 14 g par jour ont eu pour effet d’augmenter la force musculaire31.

Enfin, chez des sujets souffrant d’angine de poitrine, d’insuffisance cardiaque congestive ou ayant subi une transplantation cardiaque32, la prise d’au moins 6 g d’arginine par jour pourrait améliorer la résistance à l’effort physique13-20. Il est à noter que le diagnostic et le traitement de ces états de santé relèvent d’un suivi médical.

Efficacité incertaine Stimulation du système immunitaire. Un essai clinique mené auprès d’enfants sujets aux infections respiratoires indique que l'arginine peut stimuler les défenses immunitaires et réduire le nombre d'infections21. Deux études effectuées auprès de personnes âgées ont donné des résultats contradictoires à propos de la stimulation de la réponse du système immunitaire après un vaccin22,23.

En milieu hospitalier, l’arginine est parfois utilisée dans le cadre de l’immunonutrition. Son utilité fait encore l’objet de débat dans le monde médicale33. L’arginine peut raccourcir le séjour hospitalier des patients ayant subi une intervention chirurgicale en limitant le risque d’infection nosocomiale et en accélérant la cicatrisation. Cependant, elle pourrait représenter un risque pour les patients traités pour un choc septique.

Divers. Les résultats d’un essai préliminaire indiquent que la prise de 8 g d’arginine par jour peut augmenter la distance de marche sans éprouver de douleur chez les personnes atteintes de claudication intermittente24. L’administration par injection a aussi donné des résultats positifs25.

Chez des personnes légèrement hypertendues, des doses de 12 g d’arginine par jour pendant 4 semaines ont réduit la pression artérielle de façon significative34.

Précautions

Attention

  • Les personnes qui ont déjà eu une crise cardiaque ne devraient pas utiliser de suppléments contenant de l'arginine, car celui-ci pourrait accroître le risque de décès27.
  • En l'absence de données toxicologiques complètes, il est recommandé d’éviter la supplémentation en arginine durant la grossesse et l'allaitement.

Contre-indications

  • Avoir déjà subi une crise cardiaque.
  • Allergies ou asthme.
  • Cirrhose du foie.
  • Herpès.
  • Insuffisance rénale.

Effets indésirables

  • Les effets indésirables de l’arginine sont rares et bénins : malaises gastro-intestinaux, maux de tête, diarrhée.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • En cas de prise de lysine contre le virus de l'herpès simplex, les suppléments qui renferment de l'arginine pourraient annuler l'effet du traitement.

Avec des médicaments

  • Hypotenseurs et vasodilatateurs. Les effets hypotenseurs et vasodilatateurs de l’arginine pourraient s'ajouter à ceux de ces médicaments.

Sur les tablettes

  • Au Canada, tous les suppléments contenant de la L-arginine doivent afficher une mise en garde à l’intention des personnes ayant déjà subi une crise cardiaque. Santé Canada a ordonné, en mai 2006, le retrait du marché des produits dont l’étiquette n’est pas conforme à cette directive20.

 

Réviseur :
Guy Rousseau, Ph.D, Professeur agrégé, Département de pharmacologie, Université de Montréal (septembre 2010).

Recherche et rédaction : PasseportSanté.net.

Mise à jour : septembre 2010

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l'information désirée.

Bibliographie

Avis - Produits renfermant de la L-arginine. Santé Canada, 16 mai 2006. [Consulté le 23 septembre 2010] www.hc-sc.gc.ca
Darguère JM. Lexique des compléments alimentaires, Dangles, France, 2000.
National Library of Medicine (Ed). PubMed, NCBI. [Consulté le 23 septembre 2010]. www.ncbi.nlm.nih.gov
Natural Standard (Ed). Foods, Herbs & Supplements - Arginine (L-Arginine), Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 23 septembre 2010]. www.naturalstandard.com
Pizzorno JE Jr, Murray Michael T (Ed). Textbook of Natural Medicine, Churchill Livingstone, États-Unis, 2006, page 683..
The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Herbs & Supplements - Arginine, ConsumerLab.com. [Consulté le 23 septembre 2010]. www.consumerlab.com

Notes
1. Chen J, Wollman Y, et al. BJU Int. 1999 Feb;83(3):269-73.
2. Klotz T, Mathers MJ, et al. Urol Int. 1999;63(4):220-3.
3. Stanislavov R, Nikolova V. J Sex Marital Ther. 2003 May-Jun; 29(3): 207-13.
4. Ito T, Kawahara K, et al. Hawaii Med J. 1998 Dec;57(12):741-4.
5. Lebret T, Herve JM, et al. Eur Urol. 2002 Jun;41(6):608-13; discussion 613.
6. Meston CM, Worcel M. Arch Sex Behav. 2002 Aug; 31(4): 323-32.
7. Ito TY, Trant AS, Polan ML. J Sex Marital Ther. 2001 Oct-Dec; 27(5): 541-9.
8. Elam RP, Hardin DH, et al. . J Sports Med Phys Fitness. 1989 Mar;29(1):52-6.
9. Marcell TJ, Taaffe DR, et al. . J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 1999 Aug;54(8):M395-9.
10. Corpas E, Blackman MR, et al. . J Gerontol. 1993 Jul;48(4):M128-33.
11. Colombani PC, Bitzi R, et al.. Eur J Nutr. 1999 Dec;38(6):263-70.
12. Abel T, Knechtle B, et al. . Int J Sports Med. 2005 Jun;26(5):344-9.
13. Bednarz B, Wolk R, et al. Int J Cardiol. 2000 Sep 15; 75(2-3): 205-10.
14. Maxwell AJ, Zapien MP, et al. J Am Coll Cardiol. 2002 Jan 2; 39(1): 37-45.
15. Bednarz B, Jaxa-Chamiec T, et al. . Kardiol Pol. 2004 Apr;60(4):348-53. English, Polish.
16. Hambrecht R, Hilbrich L, et al. J Am Coll Cardiol. 2000 Mar 1; 35(3): 706-13.
17. Rector TS, Bank AJ, et al. Circulation. 1996 Jun 15; 93(12): 2135-41.
18. Watanabe G, Tomiyama H, Doba N. J Hypertens. 2000 Feb; 18(2): 229-34. 19. Schulman SP, Becker LC, et al. . JAMA. 2006 Jan 4;295(1):58-64.
20. Paddon-Jones D, Borsheim E, Wolfe RR. . J Nutr. 2004 Oct;134(10 Suppl):2888S-2894S; discussion 2895S. Review. Texte intégral : http://jn.nutrition.org
21. Baligan M, Giardina A, et al. [Article en italien, résumé en anglais]. Minerva Pediatr. 1997 Nov; 49(11): 537-42.
22. Moriguti JC, Ferriolli E, et al. . Eur J Clin Nutr. 2005 Dec;59(12):1362-6.
23. Provinciali M, Montenovo A, et al.. Age Ageing. 1998 Nov;27(6):715-22.
24. Maxwell AJ, Anderson BE, Cooke JP. Vasc Med. 2000; 5(1): 11-9.
25. Boger RH, Bode-Boger SM, et al. J Am Coll Cardiol. 1998 Nov; 32(5): 1336-44.
26. Ito TY, Polan ML, et al. . J Sex Marital Ther. 2006 Oct-Dec;32(5):369-78.23.
27. Avis – Produits renfermant de la L-arginine. Santé Canada, 16 mai 2006. [Consulté le 23 septembre 2010] www.hc-sc.gc.ca
28. . Liu TH, Wu CL, et al. J Nutr Biochem. 2009 Jun;20(6):462-8.
29. . Bescós R, Gonzalez-Haro C, et al. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2009 Aug;19(4):355-65.
30. . Camic CL, Housh TJ, et al. J Strength Cond Res. 2010 May;24(5):1306-12.
31. . Fricke O, Baecker N, et al. Clin Physiol Funct Imaging. 2008 Sep;28(5):307-11.
32. . Doutreleau S, Rouyer O, et al. Am J Clin Nutr. 2010 May;91(5):1261-7.
33. . J.-M. Tadié, E. Guerot and C. Delclau. Réanimation, Volume 18, Issue 6, August 2009, Pages 511-517.
34. . Ast J, Jablecka A, et al. Med Sci Monit. 2010 Apr 28;16(5):CR266-71.


suivez-nous sur

consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de Ninjagames.info, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de Ninjagames.info ou toute allusion à Ninjagames.info à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.


Reproduction et droit d'auteur © 1998-2018 Oxygem - Conditions d'utilisation - Charte de confidentialité