L'huile essentielle de tea-tree

L'huile essentielle de tea-tree


 

L’huile essentielle de Tea tree, qui a connu son essor il y a d’un siècle en Australie, sa terre natale, est la grande huile des états infectieux.

On la retrouve dans bons nombres de produits cosmétiques ou d’hygiène intime. C’est avant tout l’huile essentielle réflexe pour toutes les pathologies infectieuses ou inflammatoires des muqueuses et de la peau.

L'huile essentielle de tea-tree : tout comprendre en 2 min

Mais son champ d’application ne se limitera pas à l’enveloppe corporelle : elle fera aussi partie du conseil aromatique dans le cas de troubles gynécologiques, urinaires, ou respiratoires. Que ce soit pour nous, les hommes, ou pour nos amis à quatre pattes, elle pourra être utilisée sans problème, parfois même pure. Cependant la dilution permettra d’éviter des phénomènes d’irritation et de rougeurs, rencontrés relativement fréquemment en usage pur.

Dans quel cas utiliser l'huile essentielle de Tea tree ou Arbre à thé

  • Les troubles infectieux ORL
    • Rhume, Rhinite, Grippe
    • Rhinopharyngite, Angine
    • Sinusite, Otite
  • Les pathologies respiratoires productives
    • Toux grasse,
    • Bronchite
  • Les troubles cutanées
    • Dermatites bactériennes
    • Abcès
    • Mycoses
    • Herpès
    • Zona, varicelle
    • Eczéma sur infecté
  • Séquelles de radiothérapie

Troubles infectieux

Depuis d’un siècle, l’huile essentielle de Tea tree est utilisée à des fins antiseptiques. Les propriétés anti-fongiques, anti bactériennes, anti virales et anti-protozoaires sont majoritairement liées à l’a-terpinéol.

De nombreuses études ont été réalisées sur les propriétés anti microbiennes du Tea tree et un essai clinique démontre même son efficacité dans le soin de plaies chroniques à germes résistants (Staphyloccoque doré).

Additionné à des antibiotiques ou des antifongiques classiques, le Tea tree peut soit augmenter l’efficacité de ces derniers (buténafine par exemple , doxycycline et Tobramycine sur E Coli O78K80), soit diminuer leur activité (Ciprofloxacine sur Staphyloccoque Doré, Amphotéricine sur Candida).

Troubles infectieux cutanés

En usage courant, l’huile essentielle de Tea tree pourra donc être utilisée dans le traitement de :

  • Mycose cutanée, vaginale, ou de l’ongle chez l’homme
  • Herpès labiaux
  • Acné modéré
  • Verrues
  • Plaie chronique à germes résistants ou non : escarre surinfecté, ulcère, plaie de diabétique

Et chez nos amis à 4 pattes :

  • Dermatite chronique chez l’animal
  • Dermatite séborrhéique chez le chien (ne pas administrer au fond de l’oreille , car l’huile essentielle de Tea tree peut être ototoxique. Demander conseil à votre vétérinaire)
  • Mycose chez l’animal

Attention certaines espèces comme le chat, sont sensibles aux huiles essentielles, demandez conseil à votre vétérinaire spécialisé en aromathérapie.

Mycose au pied, pied d’athlète

En bain de pied : verser 4 à 10 gouttes d’huile essentielle de Tea tree sur du gros sel et jeter le tout dans une bassine d’eau chaude. Plonger les pieds 5 à 10 minutes une fois par jour.

Mycose de l’ongle, onychomycose

En application locale, sur l’ongle infecté, appliquez une goutte du mélange suivant : 49 gouttes d’HE de Tea tree, 1 goutte de Clou de Girofle et 50 gouttes d’HV de neem et/ou d’amande douce. 2 à 3 fois par jour.

  • Le soin peut durer ieurs mois.
  • En cas de peau sensible, s’abstenir.
  • En cas d’irritation ou de rougeur, stopper.
  • L’huile végétale de Neem est déconseillée chez l’enfant et la femme enceinte /allaitante.

Teigne, Mycose cutanée

En application locale : quelques gouttes d’un mélange d’huile essentielle de Tea tree et de Palmarosa à parts égales, le tout dilué à 25% dans de l’huile végétale d’amande douce, 1 à 3 fois par jour. En cas de peau sensible, s’abstenir. En cas d’irritation ou de rougeur, stopper. En complément, n’hésitez pas à renforcer votre immunité.

 

Autres troubles infectieux

Infections génitales:

L’huile essentielle de Tea tree est par exemple actif contre Gardnerella vaginalis, et Candida albicans, 2 germes fréquemment rencontrés lors d’infections génitales . Elle pourrait aussi être efficace contre Trichomonas vaginalis.L’huile essentielle de Tea tree pourra donc soulager dans les cas de :

  • vulvite
  • vulvo-vaginite
  • vaginite
  • infection du prépuce

Infections ORL

L’huile essentielle de Tea tree de par son profil anti infectieux et anti inflammatoire fera aussi partie des huile essentielle d’intérêt pour les infections ORL, laryngite, trachéite.

Vulvite

En application locale : mélanger 10 gouttes d’HE de Tea tree, 5 gouttes de camomille Matricaire, 5 gouttes de Palmarosa, et 20 gouttes d’HV de calophylle. Mélanger énergiquement avec 1 cuillère à soupe de gel d’Aloe vera (15 ml) jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Appliquez sur la zone douloureuse 1 à 2 fois par jour.

Conserver le mélange au frigo maximum 1 mois.

Infections Vaginales

En voie vaginale : 1 à 3 gouttes dans un ovule 1 à 3 fois par jour. demander conseil à votre gynécologue.

 

 

Affections buccales

Il a été démontré in vitro, que l’HE de Tea tree diminuait l’état inflammatoire de cellules buccales, ce qui permet d’apporter un élément scientifique à son usage habituel dans le soin de bouche, en cas d’aphtes, de stomatite, gingivite, périodontite…

Aphte

En application locale, en association avec de l’huile essentielle de Menthe poivrée, et de Laurier noble, le tout dilué à 10% dans une huile végétale de Noyaux d’abricot, 3 fois par jour.

 

Autres indications

  • Activité anti poux : pediculicide sur les adultes et partiellement sur les œufs. Deux petites études indiquent que l’huile essentielle de Tea tree seule ou en combinaison avec de la lavande semble aussi active ou active que les traitements classiques pour prévenir ou traiter les poux chez l’humain. Des données in vitro confirment son action insecticide contre Pediculus humanus capitis, le nom scientifique du fameux pou de tête.
  • Activité anti helminthique : sur haemonchocus contortus (ver intestinal), données in vivo chez la gerbille
  • Activité anti-molluscum : associée à de l’iode organique (type bétadine dermique) l’huile essentielle de Tea tree a permis de réduire significativement les lésions engendrées par ce virus très contagieux, mais heureusement bénin. (Etude réalisée par Markum et Baillie, 2012 )
  • Activité anti-tumorales sur mélanome (lignée M14)

Antipoux

En cas d’infestation, appliquer sur tous les cheveux un mélange à base d’huile essentielle de Tea tree et de Lavande officinale, à part égale, le tout dilué à 10% dans de l’huile végétale de Noix de Coco. Mettre un bonnet de bain. Laisser poser 10 minutes. Procéder au lavage ensuite.

Répéter au moins 2 fois, à 7 jours d’intervalle, afin de détruire aussi les Œufs et les poux issus des œufs.

 

 

Précautions d'emploi à l'huile essentielle de Tea tree ou Arbre à Thé

Lorsque l’équipage de James Cook débarqua en Australie, les nouveaux venus consommèrent des feuilles de Melaleuca infusées dans de l'eau et rapportèrent des échantillons sur le continent européen. Voilà pourquoi on l'appela l'arbre à thé, bien qu'il n'existe aucun lien de parenté avec le thé (Camelia sinensis) d'un point de vue botanique.

Précautions d'usage

  • Ne pas inhaler ou instiller dans le nez avant l’âge de 12 ans
  • Ne pas mélanger à sa crème antibiotique ou antifongique sans avis médical ou pharmaceutique préalable
  • Toujours bien stocker ses huiles essentielles dans un flacon en verre brun ou bleu, à l’abri de la lumière et de la chaleur

Contre indications

  • Enfant de moins de 3 ans
  • Instillation dans le nez chez l’enfant.
  • Voie orale chez la femme enceinte/allaitante et chez l’enfant.
  • En cas d’allergie au Tea tree : pratiquer 48h au préalable un test cutané dans le pli du coude

Interactions médicamenteuses

Prudence en cas d’application concomitante d’antibiotique ou d’antifongique. En cas de doute, demander conseil à votre médecin ou pharmacien.

Aspects toxicologiques

  • L’HE de Tea tree est sensible à l’oxydation. L’usage d’une HE oxydée augmente les risques de sensibilisation (risque faible).
  • L’usage pur augmente le risque d’irritation.
  • Excepté des risques d’irritation, l’HE de Tea tree ne présente pas de risque toxique significatif par voie cutanée
  • L’eucalyptol et l’a-terpinéol augmentent la pénétration d’autres principes actifs à travers la peau.
  • Interaction possible avec les antibiotiques ou antifongiques (synergie ou antagonisme) : en cas de doute, demander conseil à son médecin ou pharmacien

 

AVERTISSEMENT :

Cette fiche ne remplace pas un avis pharmaceutique ou médical. En cas de doute ou de besoin, il est toujours recommandé de consulter un médecin. Les huiles essentielles ne peuvent se substituer à un traitement médicamenteux sans avis médical ou pharmaceutique préalable.Les auteurs et passeport santé ne sauraient être tenus pour responsables quant aux conséquences provenant d’un emploi, abusif ou non, des informations mentionnées dans cette fiche.

 

 

Carte d'identité de l'huile essentielle de Tea tree ou Arbre à Thé

Carte d'identité

  • Nom latin : Melaleuca alternifolia (Maiden & Betche) Cheel
  • Famille botanique : Myrtacées
  • Partie distillée : feuilles et branches terminales
  • Origine : Australie

Composition

  • Monoterpénols : terpinèn-4-ol(<30%), a-terpinéol (5-13%)
  • Monoterpènes (30%) : p-cymène, terpinène
  • Oxydes : 1,8-cinéole (<15%)
  • Autres composés : sesquiterpènes, globulol, viridiflorol

Un peu de chimie

  • Densité à 20°C : 0,885 à 0,906
  • Indice de réfraction à 20°C : 1,475 à 1,482
  • Pouvoir rotatoire à 20°C : +5° à +15°
  • Point éclair : +60°C

Histoire de l'huile essentielle

La légende mentionne l'existence d'un lagon à l'époque des Bundjalung, un peuple aborigène d'Australie, lagon dans lequel avaient macéré des feuilles de Melaleuca, tombées au fil des années. Les Bundjalungs considéraient le lieu comme un endroit sacré, investi d'un puissant pouvoir de guérison.
Ce n'est que beaucoup tard, lorsque le navigateur James Cook et son équipage arrivèrent en Australie, que son nom fut adopté. Au début du XXème siècle, l’Australie cherche à développer des huiles essentielles d’intérêt et les propriétés médicinales du Tea tree sont mises en avant. La production industrielle d’huile essentielle de Tea tree démarre. Fort de cette découverte, l'armée australienne aurait inclus l'huile essentielle de Tea tree dans les kits de première urgence des militaires jusqu'à la seconde moitié du XXème siècle, où les antibiotiques de synthèse prennent définitivement le dessus. Mais avec les phénomènes d'antibiorésistance, l'huile essentielle de Tea tree retrouve actuellement ses lettres de noblesse.

Réussir ses synergies

Dans le commerce, la quantité d’huile essentielle dans une goutte est variable selon le bouchon compte goutte utilisé.

Pour une approche sécuritaire, les dilutions indiquées dans chaque fiche sur PasseportSanté sont définies en tenant compte des grosses gouttes du commerce: ainsi une goutte « commerce » équivaut environ à 40 milligrammes et 1 millilitre comptera 25 gouttes.

1 goutte = 40 mg
1ml = 25 gouttes

Ci-après, vous trouverez les équivalences entre les dilutions conseillées et le nombre de gouttes « commerce ».

Dilution %

5ml = 125gt

10ml = 250gt

20ml = 500gt

30 ml = 750gt

50ml = 1250 gt

100ml = 2500gt

1%

1gt

2gt

5 gt

7 gt

12 gt

25gt

3%

4 gt

7 gt

15 gt

22 gt

37 gt

75 gt

5%

6 gt

12 gt

25 gt

37 gt

62 gt

125 gt

7%

9 gt

17 gt

35 gt

52 gt

87 gt

175 gt

10%

12 gt

25 gt

50 gt

75 gt

125 gt

250 gt

15%

19 gt

37 gt

75 gt

112 gt

187 gt

375 gt

20%

25 gt

50 gt

100 gt

150 gt

250 gt

500 gt

30%

37 gt

75 gt

150 gt

225 gt

375 gt

750 gt

50%

62 gt

125 gt

250 gt

375 gt

625 gt

1250 gt

Mais attention car habituellement dans la littérature :

1 goutte = 30mg
1ml = 30 gouttes

En pharmacie, la référence est la goutte codex
1 goutte codex = environ 20-25 mg
1ml= 40-50 gouttes

Vous avez maintenant toutes les correspondances pour réussir vos synergies et profiter des bienfaits des huiles essentielles.

Rédaction : Céline Hilpipre, Docteur en pharmacie, Consultant en Aromathérapie clinique et scientifique

Juin 2018

 

Références

  • Kashyap K, Sarkar P, Kalita MC, Banu S. a review of Melaleuca alternifolia oil. 2014;5(1):696-705.
  • Martins DF, Emer AA, Batisti AP, et al. Inhalation of Cedrus atlantica essential oil alleviates pain behavior through activation of descending pain modulation pathways in a mouse model of postoperative pain. J Ethnopharmacol. 2015;175:30-38.
  • Musterman M, Placeholder P, Khaleel C, Tabanca N, Buchbauer G, Musterman M. alpha-terpineol : A review of its biological properties. 2018;1(2).
  • De Cássia Da Silveira E Sá R, Andrade LN, De Sousa DP. A review on anti-inflammatory activity of monoterpenes. Molecules. 2013;18(1):1227-1254.
  • Raut C, Sethi K. Comparative evaluation of co-enzyme Q10 and Melaleuca alternifolia as antioxidant gels in treatment of chronic periodontitis: A clinical study. Contemp Clin Dent. 2016;7(3):377.
  • Carson CF, Hammer K a, Riley T V, Carson CF, Hammer K a, Riley T V. Melaleuca alternifolia ( Tea Tree ) Oil : a Review of Antimicrobial and Other Medicinal Properties. Clin Microbiol Rev. 2006;19(1):50-62.
  • Lee RLP, Leung PHM, Wong TKS. A randomized controlled trial of topical tea tree preparation for MRSA colonized wounds. Int J Nurs Sci. 2014;1(1):7-14. doi:10.1016/j.ijnss.2014.01.001
  • Syed TA, Qureshi ZA, Ali SM, Ahmad S, Ahmad SA. Treatment of toenail onychomycosis with 2% butenafine and 5% Melaleuca alternifolia (tea tree) oil in cream. Trop Med Int Heal. 1999;4(4):284-287.
  • Markum E, Baillie J. Combination of essential oil of Melaleuca alternifolia and iodine in the treatment of molluscum contagiosum in children. J Drugs Dermatol. 2012;11:349-354.
  • Abdelhamid D, Gomaa AHA, Mohammed GF, Eyada MMK, Aly M, Sweify E. Evaluation of the Therapeutic Efficacy of Tea Tree Oil in Treatment of Onychomycosis. 2017;9(12):1414-1420.
  • Ghedira K, Goetz P. Melaleuca alternifolia Cheel. (Myrtaceae). Phytotherapie. 2008;6(6):363-366.
  • Couic-Marinier F, Touboul A.. Terre viva.; 2017.Le Guide Terre Vivante Des Huiles Essentielles (Précautions d'emploi et données toxicologiques, Hilpipre C.,2017)