Huile essentielle d'eucalyptus globulus

Huile essentielle d'eucalyptus globulus


 

L’huile essentielle d’Eucalyptus globuleux est une huile essentielle remarquable pour agir sur les infections respiratoires, en particulier des voies basses, telles que les toux grasses ou les bronchites. On pourra aussi l’utiliser pour les pathologies infectieuses des voies hautes type rhume, rhinopharyngite, sinusite. La présence de cétones en ou moins grande quantité, nous fera éviter son usage chez le jeune enfant et la femme enceinte.

La qualité de l’huile essentielle d’Eucalyptus est primordiale, comme toutes les autres HE, certes. On veillera scrupuleusement à choisir une huile essentielle de qualité, afin de limiter un risque d’irritation et d’assèchement des muqueuses, effets qui pourraient aboutir à des quintes de toux d’irritation, au lieu d’un apaisement de la toux.

Dans quel cas utiliser l'huile essentielle d'eucalyptus globuleux ?

  • Les pathologies respiratoires productives (toux grasse, bronchite, pneumonie, emphysème, BCPO)
  • Les troubles infectieux ORL (rhume, rhinite, rhinopharyngite, sinusite, otite)
  • Etat fiévreux, grippal
  • Douleurs musculaires ou articulaires

Les maladies infectieuses respiratoires

Les propriétés thérapeutiques de l’eucalyptus globuleux sont majoritairement liées à sa richesse en 1,8-cinéole, appelé communément eucalyptol, ainsi qu’à la présence de quelques sesquiterpénols et cétones minoritaires.

L’Eucalyptol, est une substance thérapeutique remarquable, qui présente ieurs activités :

  • Activité expectorante : L’eucalyptol augmente la motricité des cellules ciliaires de l’arbre respiratoire, ce qui entraine une expulsion efficace du mucus.
  • Activité anti inflammatoire : L’eucalyptol contribue notamment à la réduction d’états inflammatoires habituellement traités avec des stéroïdes. Il est à noter cependant que l’eucalyptol ne présente pas les effets indésirables des stéroïdes au long cours.
  • Activité spasmolytique et broncho-dilatatoire : Dans le cas de pathologies obstructives de l’arbre respiratoire, telles que l’asthme ou les BCPO (bronchopneumopathies obstructives), les bronches sont contractées, enflammées et hypersécrétrices de mucus. Les huiles essentielles d’eucalyptus riches en 1,8-cinéole ont un effet spamolytique sur les fibres musculaires lisses : c'est à dire qu'elles permettent aux voies respiratoires de se relâcher, et ainsi, à la personne de mieux respirer.
  • Activité décongestionnante et antitussive

Grâce à toutes ces propriétés à visée respiratoire, on conseille en général l’usage de l’huile essentielle d’Eucalyptus globuleux pour traiter :

Les troubles respiratoires des voies basses (poumons, bronches) :

  • Bronchites aigues
  • Pneumonie
  • Emphysème

Les troubles respiratoires des voies hautes (gorge, nez, sinus) lorsque la pathologie est déjà à un stade avancé ou lorsqu’il y a déjà des signes d’aggravation ou de sur-infection. Dans ces cas-là, ne pas hésiter à l’associer à de l’Eucalyptus radié et/ou de la myrte verte.

  • Rhume, rhinopharyngite
  • Grippe
  • Sinusite
  • Toux grasse (ne pas utiliser en cas de toux sèche)

· Sinusite, Rhinite.

En application locale, au niveau des tempes et des sinus, diluée entre 5 et 20%, seule ou en association avec des HE mucolytiques et antidouleur, telles que la Menthe poivrée, et/ou le Romarin officinal à verbénone.

Prudence : ne pas appliquer dans les yeux

En inhalation : 5 gouttes dans un bol d’eau fumante, en l’absence de fièvre, durant 1 à 10 minutes, inhaler profondément les vapeurs chaudes en position assise. Bien fermer les yeux.  Ne pas sortir à l’extérieur les 30 minutes qui suivent l’inhalation.

· Rhinopharyngite

En application locale, au niveau du thorax et du cou, diluée entre 5 et 20%, seule ou en association avec de l’huile essentielle de Menthe verte, d’Eucalyptus citronné et/ou de Myrte verte.

Par voie orale : 1 goutte d’Eucalyptus globuleux + 1 goutte d’Eucalyptus radié + 1 goutte de Camomille noble, à laisser fondre dans la bouche 3 fois par jour

· (se reporter à la fiche descriptive de chaque huile essentielle pour les précautions d’usage)

· Toux grasse

En application locale, au niveau du thorax et du dos, diluée entre 5 et 20%, seule ou en association avec des HE mucolytiques, anti inflammatoires et anti infectieuses, telles que l’Eucalyptus mentholé l’HE d’épinette noire et/ou du thym à feuille de sarriette

Par voie orale : 1 goutte d’Eucalyptus globuleux + 1 goutte d’Essence de Citron + une goutte de matricaire dans du miel, à laisser fondre dans la bouche 3 fois par jour

(se reporter à la fiche descriptive de chaque huile essentielle pour les précautions d’usage)

 

 

Traitement contre l'acné

L’hypersécrétion de sébum est un des facteurs favorisant l’acné. En des propriétés antiseptiques de l’huile essentielle, l’eucalyptol qu’elle contient permet aussi de réduire la taille des glandes sébacées et par conséquent la production de sébum. L’eucalyptus globuleux peut donc faire partie des soins contre l’acné des peaux grasses ou mixtes.

· Peaux grasses ou mixtes

Mélanger à part égale de l’huile essentielle de bois de Hô, d’Eucalyptus globuleux et de Palmarosa. Ajouter une goutte dans votre crème de jour jusqu’à amélioration notable puis espacer les applications : 1 fois tous les deux jours, puis tous les 3 jours.

 

 

Les douleurs articulaires ou musculaires

L'huile essentielle d'Eucalyptus globuleux dispose des propriétés suivantes

  • Activité anti inflammatoire
  • Activité rubéfiante : activation locale de la circulation sanguine induisant un effet anti-douleur.
  • Activateur de pénétration cutanée : L’eucalyptol augmente la pénétration d’autre substance active à travers la peau.
  • Présence de para-cymène : ce qui renforce les propriétés anti douleur habituellement observées pour les huiles essentielles riches en 1,8-cinéole.
  • Action myorelaxante : vérifiée par électromyographie.

Ainsi, dans le cas par exemple d’une toux douloureuse, d’un état fiévreux avec courbature ou encore de douleur articulaire ou musculaire, l’incorporation d’huile essentielle d’eucalyptus globuleux dans une huile de massage contribuera à l’effet antalgique (anti-douleur) de la préparation.

· Douleurs musculaires

· En application locale, seul ou en en association avec du romarin à camphre et de l’eucalyptus citronné, le tout dilué à 10%

· Douleurs articulaires

·

· Afin d’augmenter la pénétration des autres huiles essentielles et l’efficacité du mélange, vous pourrez ajouter 1 à 2% d’Eucalyptus globuleux à vos préparations anti douleur habituelles

· Détente musculaire

· Après un effort physique, appliquez sur les muscles de l'huile essentielle d’Eucalyptus Globuleux, seule ou en association avec de l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné et d’orange douce (zeste), le tout dilué à 5% dans des huiles végétales d’arnica et d’amande douce.

 

 

Autres propriétés

  • Anti allergique : En Indonésie, l’huile essentielle d’Eucalyptus globuleux est utilisé contre les allergies. Cet usage est conforté par une étude scientifique qui montre que cette huile diminue la libération d’Histamine.
  • Anti diabétique : diminue le taux de glucose et est très anti-oxydante
  • Anti-fatigue : En massage, permet de se relaxer, de détendre les muscles, d’être apaisé au niveau émotionnel. En inhalation, permet de diminuer la sensation de fatigue, de se sentir alerte, vigoureux.
  • Fébrifuge
  • Anthelmintique

Précautions d'emploi à l'huile essentielle d'Eucalyptus globuleux

Quelle HE choisir entre E. globulus et E. radiata ?

E. globulus contient des hydrocarbures sesquiterpéniques (aromadendrène) et sesquiterpénols (globulol) qui la réservent plutôt au traitement pulmonaire ou en cas de surinfection, tandis que E. radiata contient des monoterpénols (alpha-terpinéol, terpinène-1-ol-4), qui lui procurent des propriétés antivirales, marquées sur les voies aériennes supérieures (sphère ORL). 

Pour les enfants, on préfèrera l'eucalyptus radié à l'eucalyptus globuleux. 

Précautions d'usage

  • Diffusion et inhalation déconseillée chez les sujets asthmatiques ou présentant un dessèchement de la cornée.
  • Ne pas inhaler ou instiller dans le nez avant l’âge de 12 ans
  • Voie orale déconseillée chez l’enfant de moins de 12 ans
  • Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante sans l’avis d’un aromathérapeute?

Contre indications

  • Usage chez l’enfant de moins de 2 ans, et chez les sujets épileptiques
  • Instillation dans le nez chez l’enfant.
  • Application cutanée sur la poitrine, le cou ou le visage, chez l’enfant de moins de 4 ans
  • Voie orale chez l’enfant de moins de 7 ans
  • Voie orale chez des personnes présentant des troubles inflammatoires gastro intestinaux ou biliaires

Interactions médicamenteuses

Prudence en cas de prise concomitante de médicaments à faible marge thérapeutique. En cas de doute, demander conseil à votre médecin ou pharmacien

Aspects toxicologiques

L’huile essentielle d’Eucalyptus globuleux présente une toxicité globale faible : Néanmoins, l’usage des huiles essentielles d’eucalyptus étant tellement répandu à travers le monde et depuis tant d’années, les rapports d’intoxications à l’Eucalyptus chez l’adulte et l’enfant sont nombreux.

L’intoxication se manifeste le souvent par des douleurs abdominales et des vomissements. En fonction de la dose ou de l’individu, des signes de dépression du Système nerveux central peuvent suivre : de la léthargie, mais aussi des apnées, ou des arythmies cardiaques. Contrairement à l’enfant, les cas de convulsions sont rarissimes chez l’adulte.

  • Intoxications chez l’adulte : ce sont principalement des cas de surdosage irrationnel, puisqu’il s’agit en général de l’ingestion de 5 à de 30 ml d’HE d’Eucalyptus pure en une seule prise, soit 8 à 50 fois les doses quotidiennes recommandées.
  • Intoxications chez les enfants : A l’instar des adultes, des cas de surdosage involontaire ont aussi été répertoriés pour les enfants. Les enfants de moins de 4 ans présentent de une sensibilité particulière : les HE riches en eucalyptol, même à des doses thérapeutiques, peuvent en effet provoquer chez l’enfant en bas-âge des crises convulsives, en particulier lorsqu’elles sont instillées dans le nez de l’enfant.

Très exceptionnellement, l’ingestion de doses thérapeutiques peut provoquer des nausées, vomissements ou diarrhées.

L’eucalyptol augmente la pénétration d’autre principe actif à travers la peau

A doses élevées ou répétées, l’eucalyptol pourrait activer les enzymes de dégradation des médicaments (induction des cytochromes hépatiques), ce qui pourrait modifier leur efficacité, en particulier si il s’agit de médicaments à faible marge thérapeutique.

AVERTISSEMENT :

Cette fiche ne remplace pas un avis pharmaceutique ou médical. En cas de doute ou de besoin, il est toujours recommandé de consulter un médecin. Les huiles essentielles ne peuvent se substituer à un traitement médicamenteux sans avis médical ou pharmaceutique préalable.Les auteurs et passeport santé ne sauraient être tenus pour responsables quant aux conséquences provenant d’un emploi, abusif ou non, des informations mentionnées dans cette fiche.

 

 

Carte d'identité de l'huile essentielle d'Eucalyptus globuleux

Carte d'identité

  • · Nom latin : Eucalyptus globulus Labill.
  • · Famille botanique : Myrtacées
  • · Partie distillée : Feuilles
  • · Origine : Australie, Espagne, Portugal, maroc, Brésil, Chine…

Composition

  • Oxydes : 1,8 cinéole (60-80%)
  • Monoterpènes : α-pinène, limonène, p-cymène
  • Autres composants minoritaires : sesquiterpènes, sesquiterpénols?

Un peu de chimie

  • · Densité à 20°C : 0,905 à 0,925
  • · Indice de réfraction à 20°C : 1,460 à 1,466
  • · Pouvoir rotatoire à 20°C : 0° à +10°
  • · Point éclair : +44°C

Histoire de l'huile essentielle

L’eucalyptus globuleux est un arbre très grand aux feuilles lancéolées. Sa croissance très rapide lui permet de coloniser rapidement un endroit : il a été souvent implanté afin d’assécher et d’assainir des zones humides propices à la malaria. Son implantation est cependant limitée par la rudesse des hivers, et on le retrouve donc principalement dans les zones au climat chaud. Ses fleurs représentent une source importante de pollen et de nectar pour les abeilles les butinant. Les feuilles d’eucalyptus globuleux ou gommier bleu sont traditionnellement utilisées pour leurs propriétés antiseptiques, en cas de plaies, d’état grippal, de refroidissement, ou de diabète. Quant à l’Huile essentielle, elle est utilisée aussi bien en cosmétique qu’en industrie pharmaceutique.

Réussir ses synergies

Dans le commerce, la quantité d’huile essentielle dans une goutte est variable selon le bouchon compte goutte utilisé.

Pour une approche sécuritaire, les dilutions indiquées dans chaque fiche sur PasseportSanté sont définies en tenant compte des grosses gouttes du commerce: ainsi une goutte « commerce » équivaut environ à 40 milligrammes et 1 millilitre comptera 25 gouttes.

1 goutte = 40 mg 
1ml = 25 gouttes

Ci-après, vous trouverez les équivalences entre les dilutions conseillées et le nombre de gouttes « commerce »?.?

Dilution %

5ml = 125gt

10ml = 250gt

20ml = 500gt

30 ml = 750gt

50ml = 1250 gt

100ml = 2500gt

1%

1gt

2gt

5 gt

7 gt

12 gt

25gt

3%

4 gt

7 gt

15 gt

22 gt

37 gt

75 gt

5%

6 gt

12 gt

25 gt

37 gt

62 gt

125 gt

7%

9 gt

17 gt

35 gt

52 gt

87 gt

175 gt

10%

12 gt

25 gt

50 gt

75 gt

125 gt

250 gt

15%

19 gt

37 gt

75 gt

112 gt

187 gt

375 gt

20%

25 gt

50 gt

100 gt

150 gt

250 gt

500 gt

30%

37 gt

75 gt

150 gt

225 gt

375 gt

750 gt

50%

62 gt

125 gt

250 gt

375 gt

625 gt

1250 gt

Mais attention car habituellement dans la littérature :

1 goutte = 30mg 
1ml = 30 gouttes

En pharmacie, la référence est la goutte codex
?1 goutte codex = environ 20-25 mg 
1ml= 40-50 gouttes

Vous avez maintenant toutes les correspondances pour réussir vos synergies et profiter des bienfaits des huiles essentielles.

Rédaction : Céline Hilpipre, Docteur en pharmacie, Consultant en Aromathérapie clinique et scientifique

Novembre 2018

 

Références

  • Kaspar P, Repges R, Dethlefsen U et al. Secretolytics in comparison. Change of muco-ciliar frequency and lung-function following therapy with cineole and ambroxol. Atemw-Lungenkrkh 1994;20: 605–614
  • Juergens UR. Anti-inflammatory properties of the monoterpene 18-cineole: Current evidence for co-medication in inflammatory airway diseases. Drug Res (Stuttg). 2014;64(12):638-646.
  • Worth H, Schacher C, Dethlefsen U. Concomitant therapy with Cineole (Eucalyptole) reduces exacerbations in COPD: A placebo-controlled double-blind trial. Respir Res. 2009;10:1-7.
  • Soyingbe OS, Makhafola TJ, Mahlobo BP, Salahdeen HM, Lawal OA, Opoku AR. Antiasthma activity of Eucalyptus grandis essential oil and its main constituent: Vasorelaxant effect on aortic smooth muscle isolated from nomotensive rats. J Exp Appl Anim Sci. 2017;2(2):211.
  • Holmes P. Aromatica, a Clinical Guide to Essential Oil Therapeutics. Volume 1: Principles and Profiles. Singing Dr.; 2016.
  • Mulyaningsih S, Sporer F, Zimmermann S, Reichling J, Wink M. Synergistic properties of the terpenoids aromadendrene and 1,8-cineole from the essential oil of eucalyptus globulus against antibiotic-susceptible and antibiotic-resistant pathogens. Phytomedicine. 2010;17(13):1061-1066.
  • Yang Z, Wu N, Zu Y, Fu Y. Comparative anti-infectious bronchitis virus (IBV) activity of (-)-pinene: Effect on nucleocapsid (N) protein. Molecules. 2011;16(2):1044-1054.
  • Gominho J, Duarte AP. Chemical composition , antioxidant , antibacterial and anti-quorum sensing activities of Eucalyptus globulus and Eucalyptus . Ind Crops Prod. 2016;(October).
  • Bhatt D, Sachan AK, Jain S, Barik R. Studies on inhibitory effect of eucalyptus oil on sebaceous glands for the management of Acne. Indian J Nat Prod Resour. 2011;2(3):345-349.
  • Couic-Marinier F, Touboul A. Le Guide Terre Vivante Des Huiles Essentielles. Terre viva.; 2017.
  • Précautions d'emploi et données toxicologiques selon le Dr Hilpipre Céline (2017)