Qu’est-ce qu'une biopsie du sein ?

"ponctions-biopsies-sein

Une biopsie consiste à prélever un fragment de tissu (ici, du sein) dans le but d’analyser les cellules et de déceler d’éventuelles anomalies.

On parle de ponction-biopsie pour désigner la biopsie transcutanée, qui s’effectue à l’aide d’un trocart (tige cylindrique creuse) qui permet d’obtenir une « carotte », c’est-à-dire un fragment cylindrique, de l’organe.

La ponction seule consiste à prélever ou à évacuer du liquide contenu dans un kyste, par exemple.

Pourquoi faire une biopsie ou ponction-biopsie du sein ?

La ponction-biopsie du sein est prescrite lorsqu’une anomalie a été décelée à la mammographie ou lors d'une échographie du sein. Elle permet d’en savoir sur la masse décelée (sa nature, cancéreuse ou non, son contenu, liquide ou non, etc…).

Plusieurs types d’examens peuvent être prescrits, selon la situation :

  • une micro-biopsie : elle est réalisée à l'aide d'un pistolet automatique muni d’aiguille et permet de prélever un fragment de tissu très fin
  • une macro-biopsie (par aspiration) ou Mammotome : la macro-biopsie par Mammotome  est un examen assez récent qui permet de réaliser des macro-biopsies en moins d'une demi-heure et sous anesthésie locale uniquement. Le Mammotome, de en répandu, remplace l’intervention chirurgicale lourde qui était réalisée au bloc opératoire sous anesthésie générale.

L'intervention

On l’a vu, il existe différentes techniques de prélèvement. Le choix de la méthode se fait en fonction du type d’anomalie et le volume du tissu à prélever.

La micro-biopsie se pratique après désinfection de la peau, sous anesthésie locale, et le médecin utilise un pistolet automatique muni d’une aiguille qui permet d’effectuer un prélèvement rapide.

Le souvent, l’acte est réalisé sous contrôle échographique afin de bien cibler l’anomalie avec l’aiguille. Plusieurs prélèvements peuvent être effectués. L’examen est indolore, et on entend simplement le bruit du pistolet qui « claque » lors de l’insertion de l’aiguille.

La macro-biopsie par Mammotome se fait également sous anesthésie locale. Pour repérer l’anomalie, on utilise une technique appelée stéréotaxie : la patiente est allongée sur le ventre, sur une table spéciale, dans laquelle des orifices permettent de placer les seins. Le sein à biopsier est comprimé par un appareil de mammographie doté d’un système permettant de repérer les coordonnées de l’anomalie et de guider le médecin. On vous demandera alors d’être parfaitement immobile pendant que le sein sera compressé, afin de garantir la précision des prélèvements. Une quinzaine de prélèvements peuvent être effectués, avec une aiguille de gros calibre que pour la micro-biospie, qui « aspire » le tissu prélevé. L’examen dure moins d’une demi-heure et n’est pas trop douloureux. L’incision est refermée par un strip ou un pansement.

Aucune préparation n’est nécessaire.

Quels résultats ?

Le tissu prélevé est envoyé au laboratoire pour être analysé. En général, les résultats sont obtenus en 5 à 15 jours et communiqués au médecin de votre choix, qui les transmettra au patient.

Si l’examen détecte la présence de cellules cancéreuses, un plan de traitement sera proposé (le souvent, une chirurgie – mammectomie - suivie ou non de chimio ou radiothérapie).

Si l’anomalie est bénigne, on proposera probablement un suivi classique, c’est-à-dire une surveillance par mammographie tous les 2 ans.

En cas de doutes, d’autres examens peuvent être prescrits.

 

Recherche et rédaction : août 2015