Qu’est-ce qu'un PET scan ?

pet-scan

Le PET scan, aussi appelé tomoscintigraphie par émission de positons (TEP ou « positron emission tomography » en anglais) est un examen d’imagerie qui permet de visualiser le fonctionnement des organes (imagerie fonctionnelle). Il associe l’injection d’un produit radioactif visible en imagerie et la prise d’images par un scanner. Il est de en utilisé pour le diagnostic des cancers.

Pourquoi faire un PET scan ?

Le PET scan est utilisé pour diagnostiquer diverses affections, en particulier des cancers, des problèmes cardiaques et cérébraux.
En pratique, il est surtout utilisé pour le diagnostic et le suivi de certains cancers (bilan d’extension, efficacité du traitement, récidive…). En effet, les cellules cancéreuses apparaissent brillantes sur les images car elles ont un métabolisme rapide que les cellules saines et absorbent davantage de produit radioactif.

L'intervention

En général, il est demandé d’être à jeun environ 6 heures avant l’examen. Le personnel médical commence par injecter un produit radioactif dans une veine du bras. Plusieurs produits peuvent être employés (technétium, iode radioactif, strontium, etc). Le produit peut également être administré par la bouche ou inhalé selon l’organe à examiner.

Il est demandé de ne pas bouger, pendant que le produit se répand dans le corps. Le patient doit ensuite s’allonger sur la table d’examen, qui pénètre dans le scanner (un gros appareil cylindrique). Celui-ci contient des capteurs sensibles au rayonnement radioactif et réalise des clichés dans différents plans de l’espace, en se déplaçant autour du patient.

L’examen peut durer jusqu’à 90 minutes, en fonction du nombre de clichés à réaliser. Il est demandé de ne pas bouger et de ne pas parler. Une fois l'examen terminé, on vous conseillera de boire beaucoup d’eau pour éliminer facilement le produit. Cela étant, les doses utilisées sont faibles et ne représentent pas de danger pour la santé.

Quels résultats ?

Le radiologue analysera les images obtenues. Dans certains cas, elles peuvent être comparées ou superposées aux images prises par tomodensitométrie (TDM) ou par imagerie par résonance magnétique (IRM) pour faciliter le diagnostic.

En cas d’anomalie, on dirigera le patient vers une prise en charge appropriée. Il faut savoir que le PET scan ne permet pas toujours de faire la différence entre une tumeur cancéreuse et une tumeur bénigne. D’autres examens comme une biopsie peuvent être nécessaires.

Recherche et rédaction : août 2015