Définition du scanner thoracique

examen-scanner-thoracique

Le thoracique est un examen d’imagerie qui permet de « balayer » une région de l’organisme et de réaliser des images en coupe la région à l'aide d'un faisceau de rayons X. Il peut être utilisé pour explorer les structures anatomiques du thorax : poumons, plèvre, coeur, os, tissus mous, muscles et vaisseaux sanguins irriguant les bronches et les poumons.

Le terme « scanner » est en réalité le nom de l’appareil médical, mais il est souvent utilisé pour nommer l’examen. On parle aussi de tomodensitométrie ou encore de scanographie.

Le principe est simple : les rayons X sont ou moins absorbés par les tissus en fonction de la densité de ces derniers. Un support informatique permet ensuite d’analyser les données et de créer des images en coupe de la région explorée.

Les différentes structures du thorax s’affichent en une gamme de gris. Cela permet de les identifier et de contrôler leur volume, leur morphologie et de déceler d’éventuelles anomalies.

 

Pourquoi pratiquer un scanner thoracique ?

Un scanner thoracique peut être demandé dans de nombreuses situations, entre autres :

  • à la suite d'une blessure au niveau du thorax, afin d’évaluer l’ampleur et la nature des lésions
  • pour diagnostiquer diverses atteintes pulmonaires
  • pour déterminer si une maladie pulmonaire répond au traitement
  • afin de détecter la présence d’une tumeur ou de métastases et pour suivre leur évolution
  • pour déterminer la taille, la forme et la position des organes de la région thoracique
  • pour faire un bilan de la santé des artères coronaires, qui irriguent le coeur.

L'examen

Le patient est allongé sur le dos, sur le côté ou sur le ventre, en fonction des structures anatomiques à explorer. Il est placé sur une table capable de glisser à travers un anneau contenant un tube à rayons X et tournant autour du patient.

Le patient doit être immobile au cours de l’examen et peut même être amené à retenir sa respiration un court instant. Il est seul pendant l’examen, le personnel médical étant placé derrière une vitre protectrice contre les rayons X. La communication se fait par l’intermédiaire d’un microphone et le personnel peut intervenir à tout instant.

L’examen peut nécessiter l’injection préalable d’un produit de contraste opaque aux rayons X (à base d’iode), dans le but d’améliorer la lisibilité des clichés. En général, le produit est injecté par voie veineuse avant l’examen.

 

Quels résultats peut-on attendre d’un scanner thoracique ?

En s'appuyant sur les images en coupe obtenues avec le scanner thoracique, le médecin pourra repérer :

  • un épanchement pleural ou une pathologie pleurale (mésothéliome, etc.)
  • une accumulation de sang ou de liquide au niveau du thorax
  • un anévrisme de l’aorte
  • un élargissement (dilatation) des bronches
  • d’autres affections thoraciques, etc.

Le médecin proposera une prise en charge adaptée, et prescrira éventuellement d’autres examens pour confirmer le diagnostic.

A lire aussi :

Tout savoir sur la tuberculose

En savoir que la bronchite chronique et l'emphysème

Qu'est-ce qu'une embolie pulmonaire ?

Recherche et rédaction : août 2015