Définition du scanner en rhumatologie

examen-scanner-rhumatologie

Le https://ninjagames.info/fr/Maux/examens-medicaux-operations/Fiche.aspx?doc=examen-scannerscanner est une technique d’imagerie à visée diagnostique qui utilise des rayons X pour « balayer » une région de l’organisme et réaliser des images en coupe. C’est un examen très utilisé en rhumatologie.

Le terme « scanner » est en réalité le nom de l’appareil médical, mais le terme est souvent utilisé pour nommer l’examen. On parle aussi de tomodensitométrie ou encore de scanographie.

La rhumatologie est une spécialité médicale qui concerne l’appareil locomoteur, et notamment les maladies des os, des articulations et des muscles.

Ainsi, le scanner permet d’évaluer la morphologie et le volume des structures anatomiques du système ostéo-articulaire, et de déceler d’éventuelles anomalies, au niveau du coude, du genou, de la hanche, des chevilles, du rachis (colonne vertébrale), etc.

 

Pourquoi pratiquer un scanner en rhumatologie ?

Le médecin prescrit un scanner pour de nombreuses raisons, par exemple pour détecter :

  • une fracture au niveau du bassin, du fémur, d’une vertèbre
  • une érosion ou lésion osseuse
  • un arrachement osseux
  • des calcifications dans les tissus mous
  • un abcès ou une infection ostéo-articulaire
  • la cause de douleurs articulaires
  • la présence de tumeurs, de certains cancers, etc.

L'examen peut aussi être demandé avant de pratiquer une intervention chirurgicale, afin d'aider le médecin au moment de l’opération, ou pour préciser le diagnostic et notamment la présence de lésions insuffisamment visibles sur les radiographies classiques.

L'examen

Le patient est allongé sur le dos et est placé sur une table capable de glisser à travers un appareil en forme d’anneau. Celui-ci contient un tube à rayons X qui tourne autour du patient, et précisément de la zone à explorer.

Le patient doit être immobile au cours de l’examen et peut même être amené à retenir sa respiration un court instant pour assurer une bonne qualité des images. Le personnel médical, placé derrière une vitre protectrice contre les rayons X, surveille le déroulement de l’examen sur un écran d’ordinateur et peut communiquer avec le patient par l’intermédiaire d’un microphone.

Pour améliorer la lisibilité des clichés, l’examen peut nécessiter l’injection au préalable d’un produit de constate (à base d’iode). Si c’est le cas, il est généralement injecté par voie intraveineuse avant l’examen. On vous demandera alors probablement d’être à jeun.

 

Quels résultats peut-on attendre d’un scanner en rhumatologie ?

Avec les images obtenues, le médecin peut établir un diagnostic précis de nombreuses affections ostéo-articulaires :

  • une fracture
  • une amyotrophie (diminution du volume musculaire)
  • une lésion osseuse
  • une tumeur osseuse

Notons que le scanner n'est pas l’examen le performant pour identifier des lésions spécifiques au niveau d’un cartilage, d’un ligament, d’un tendon ou même d’un muscle. Une IRM (Imagerie par résonance magnétique) est davantage recommandée.

A lire aussi :

Qu'est-ce qu'un hématome ?

Notre fiche sur l'arthrose

Recherche et rédaction : août 2015