Définition de l'impédancemétrie

L’impédancemétrie est un examen qui fait partie du bilan en cas de trouble de l’audition. Il consiste en quelque sorte à explorer la rigidité de la membrane tympanique et donc sa capacité à transmettre les vibrations sonores.

L’examen sert à évaluer l’état mécanique du système de transmission des sons, mais aussi la tolérance aux sons forts. 

Le médecin pourra alors dépister une surdité, un trouble de l’audition, détecter la présence d’otite ou encore de fracture ou luxation des osselets.

Rappelons, pour mieux comprendre, la manière dont se transmet le son :

  • par conduction aérienne : le son émis créé des vibrations dans l’air qui sont captées par le pavillon et le conduit auditif de l’oreille (oreille externe). Elles font vibrer le tympan qui transmet le message à la chaine des osselets (marteau, enclume et étrier, oreille moyenne) jusqu’à la cochlée (oreille interne). Celle-ci transforme les sons en messages nerveux que le cerveau pourra interpréter.
  • par conduction osseuse : dans ce cas, les vibrations appliquées sur la boite crânienne se propagent dans l’os sans passer pas l’appareil de transmission de l’oreille moyenne.