Définition de l'hystérosalpingographie

"examen-hysterosalpingographie

L’hystérosalpingographie est un examen radiographique permettant d’observer l’utérus (= hystéro) et les trompes de Fallope (= salpingo) grâce à un produit de constate, opaque aux rayons X, injecté dans la cavité utérine.

L’utérus et les trompes de Fallope font partie de l’appareil génital féminin. Situées entre les ovaires et l’utérus, les trompes de Fallope sont des conduits qui portent les ovules fabriqués par les ovaires vers l’utérus. C’est au cours de ce déplacement des ovules que la fécondation peut avoir lieu ; c’est ensuite l’utérus qui accueille l’embryon pour son développement.

Pourquoi pratiquer une hystérosalpingographie ?

L’examen permet d’observer les trompes de Fallope et la cavité utérine. Il est effectué :

  • en cas de difficultés à tomber enceinte, dans le cadre d’un bilan d’infertilité (c’est un des examens systématiques)
  • en cas de fausse-couche à répétition
  • en cas de saignements dont l’origine n’a pas pu être déterminée par une échographie
  • afin de mettre en évidence des malformations de l’utérus
  • ou encore pour détecter une occlusion des trompes de Fallope.

L'intervention

La patiente est placée en position gynécologique (allongée sur le dos, les genoux pliés et écartés), sous un appareil de radiographie. Le médecin introduit un spéculum dans le vagin, puis place une canule dans le col de l’utérus à travers laquelle il injecte un produit de contraste. Celui-ci se répand dans l’utérus et dans les trompes de Fallope. Des clichés radiographiques sont effectués afin d’observer la bonne progression du produit et de visualiser les organes.

Le meilleur moment pour faire ce test est environ 7-8 jours après la fin des menstruations, avant la période fertile.

A la suite de l’examen, il est possible d’avoir des pertes sanguines. Il ne faut pas hésiter à prévenir son médecin en cas de douleurs ou de pertes sanguines trop importantes.

 

Quels résultats peut-on attendre d’une hystérosalpingographie ?

Le médecin pourra détecter diverses pathologies :

  • la présence de restes placentaires (après une fausse-couche ou un accouchement)
  • une malformation utérine ou des anomalies de la cavité utérine (utérus bicorne, utérus en T, utérus cloisonné, etc.)
  • la présence de tissu cicatriciel dans l’utérus
  • le blocage des trompes de Fallope
  • la présence de corps étrangers
  • ou encore la présence de tumeurs ou de polypes dans l’utérus

En fonction des résultats, d’autres examens pourraient être prescrits.

A lire aussi :

En savoir sur la grossesse

Qu'est-ce qu'un fibrome utérin ?

Recherche et rédaction : août 2015

 


suivez-nous sur

consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de Ninjagames.info, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de Ninjagames.info ou toute allusion à Ninjagames.info à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.


Reproduction et droit d'auteur © 1998-2018 Oxygem - Conditions d'utilisation - Charte de confidentialité