Définition de la cytoscopie

"examen-cytoscopie

La cystoscopie est un examen qui permet d’observer la paroi de la vessie grâce à une caméra (= cystoscope) introduite par l’urètre (= canal par lequel s’écoule l’urine, de la vessie vers l’extérieur).
Cet examen est aussi appelé endoscopie vésicale ou uréthrocystoscopie.

 

Pourquoi faire une cystoscopie ?

Cet examen est utilisé soit à des fins diagnostiques, soit à des fins thérapeutiques, soit pour surveiller une lésion de la vessie. Il est notamment prescrit en cas :

  • de présence inexpliquée de sang dans l’urine (= hématurie)
  • de troubles de la miction (besoins urgents, fréquents, difficultés à vider la vessie, douleurs récurrentes lors de la miction, etc.)
  • de douleurs dans le bas-ventre, au niveau de la vessie
  • de suspicion de polypes ou de tumeurs dans l’appareil urinaire
  • de suspicion de fistules urinaires (au niveau de l’uretère ou de la vessie)
  • chez l’enfant, en cas de suspicion de malformation ou d’anomalies de la vessie

L’examen permet également de retirer des « pierres » au niveau de la vessie (= lithiase) ou des tumeurs, ou de traiter certains troubles vésicaux (comme le reflux vésico-urétéral chez l’enfant).

La cystoscopie est l’examen diagnostique de base pour les tumeurs de vessie.

L'examen

La cystoscopie consiste à introduire par le méat urinaire (= orifice par lequel l’urine sort de l’organisme) un tube mince, rigide ou flexible, doté d’une source lumineuse et d’une caméra : le cystoscope. L’examen dure une dizaine de minutes.

L’introduction du cystoscope se fait sous anesthésie locale chez l’homme après instillation d’un gel anesthésiant dans l’urètre, et après désinfection du méat urinaire. Chez la femme, elle se pratique le souvent sans anesthésie car elle est moins douloureuse. Enfin, chez l’enfant, une anesthésie générale est nécessaire.

Une fois l’endoscope dans la vessie, le médecin instille de l’eau stérile pour la remplir et mieux visualiser ses parois (= hydrodistension). La visualisation des parois de l’urètre et de la vessie se fait sur un écran qui retransmet les images. Si nécessaire, le médecin procède à une biopsie lors de l’examen.

Une fois l'examen terminé et le cystoscope retiré, le patient devra uriner pour vider sa vessie.

Une analyse d’urine peut aussi être effectuée juste avant l’examen, notamment pour rechercher la présence de cellules cancéreuses.

Des douleurs et une sensation de brûlure lors de la miction sont normales dans les heures qui suivent l’examen.

 

Quels résultats peut-on attendre d’une cystoscopie ?

Cet examen permet de visualiser la de l'urètre, celle de la vessie ainsi que les méats urétéraux (= orifices des uretères provenant des deux reins et débouchant dans la vessie). Il permettra donc de mettre en évidence certaines lésions caractéristiques de maladies comme la cystite interstitielle, une infection ou une tumeur vésicale.

Le traitement dépendra de l’affection diagnostiquée.

A lire aussi :

En savoir sur les troubles de la miction

Recherche et rédaction : août 2015