Définition de la coronarographie

"examen-coronarographie

La coronarographie est un examen qui permet de visualiser les artères coronaires, c’est-à-dire les artères qui apportent le sang au cœur.

Cette radiographie des artères coronaires permet notamment de s’assurer que celles-ci ne sont pas rétrécies ou bouchées par des plaques d’athérosclérose.

Le scanner coronaire ou coroscanner permet lui aussi de visualiser les artères du cœur, mais de façon moins invasive que la coronarographie (celle-ci nécessite la ponction d’une artère,alors que le scanner ne nécessite que la perfusion d'une veine pour injecter le produit de contraste).

 

Pourquoi faire une coronarographie ?

La coronarographie reste l’examen de référence pour visualiser les artères du cœur et observer les éventuels rétrécissements (= sténoses) pouvant altérer la circulation sanguine au niveau du cœur. Ces rétrécissements peuvent être responsables d’angine de poitrine, d’insuffisance cardiaque et d’infarctus du myocarde. Elle est souvent pratiquée que le coroscanner, qui est réservé pour certains cas précis.

Les indications de la coronarographie sont notamment :

  • La présence de douleurs au niveau de la poitrine, survenant en cours d’effort surtout (examen en urgence ou programmé)
  • pour contrôler et surveiller des pontages coronariens déjà mis en place
  • pour faire un bilan pré-opératoire en cas de valvulopathie (= maladie des valves cardiaques) chez certains patients
  • pour rechercher des anomalies de naissance (congénitales) des artères coronaires.

L'examen

La coronarographie est un examen invasif qui nécessite la ponction d'une artère pour l’injection d'un produit de contraste iodé, opaque aux rayons X. En pratique, le médecin insère un cathéter fin au niveau de l’aine (artère fémorale) ou du poignet (artère radiale) après anesthésie locale et le « pousse » jusqu’à l’embouchure des artères coronaires droite et gauche, pour y injecter le produit en salle de radiologie.

L’appareil prend ensuite une série de clichés, pendant que le patient reste allongé. La coronarographie nécessite généralement une hospitalisation de 24 à 48 heures, bien que l’insertion par l’artère radiale permette une sortie rapide du patient.

La personne est en position couchée, et l’appareil de radiographie ou le scanner prend une série de clichés une fois le produit de contraste injecté. Cette phase est indolore et rapide.

 

Quels résultats peut-on attendre d’une coronarographie ?

L'examen permet de mettre en évidence les rétrécissements ou les obstructions des artères coronaires. En fonction du degré de rétrécissement et des symptômes du patient, l’équipe médicale pourra décider de pratiquer un traitement en même temps que la coronarographie, afin d’éviter une nouvelle hospitalisation.

Plusieurs options existent :

  • l’angioplastie : qui consiste à dilater l’artère bouchée à l’aide d’un ballonnet gonflable, avec ou sans pose d'une prothèse (= stent, sorte de petit maillage qui permet de maintenir l’artère ouverte)
  • le pontage (qui consiste à détourner la circulation en évitant l’artère bouchée)

A lire aussi :

Notre fiche sur les troubles cardiaques

Recherche et rédaction : août 2015