Définition de la colposcopie

"examen-colposcopie

La colposcopie est un examen qui permet de visualiser le col de l’utérus et le vagin. Il fait appel à un colposcope, un appareil optique grossissant associé à une source lumineuse permettant de bien voir le col utérin.

 

Pourquoi pratiquer une colposcopie ?

La colposcopie est recommandée lorsque le médecin suspecte la présence de lésions anormales au niveau du col de l’utérus, notamment à la suite d’un « PAP test » ou frottis anormal.

La colposcopie permet au médecin de voir ces lésions de façon détaillée, et d’en préciser la nature et l’importance.

L'examen

L’examen est comparable à un frottis du col utérin. Il dure une quinzaine de minutes et s’effectue en position gynécologique, après l’introduction d’un spéculum qui permet de maintenir les parois du vagin écartées.

Le médecin nettoie ensuite le col de l’utérus avec une solution (qui sert aussi à colorer les cellules anormales) et place le colposcope devant le vagin. Le colposcope est parfois relié à un moniteur vidéo.

Dépendamment de la situation, il est possible que le médecin profite de l’examen pour réaliser un frottis (= test PAP) ou une biopsie, qui permettra d’affiner le diagnostic en cas de lésions suspectes.

 

Quels résultats peut-on attendre d’une colposcopie ?

Selon les résultats de la colposcopie et de la cytologie (= analyse des cellules), votre médecin vous proposera une prise en charge adaptée ou une surveillance régulière pour s’assurer que les lésions n’évoluent pas.

Si elle est nécessaire, l’excision des cellules anormales peut être effectuée de diverses façons :

  • technique LEEP (technique d'excision électrochirurgicale à l'anse)
  • chirurgie au laser ou par cryothérapie

conisation (la lésion est retirée en prélevant sur le col un morceau de tissu en forme de cône)

A lire aussi :

Tout savoir sur le cancer du col de l'utérus

Recherche et rédaction : août 2015