Définition de l'anesthésie locale

"examen-anesthesie-locale

Une anesthésie locale permet d’engourdir une zone spécifique du corps afin qu’une procédure chirurgicale, médicale ou qu’un traitement soient menés sans causer de douleur. Le principe est de bloquer temporairement la conduction nerveuse dans une zone précise, de manière à empêcher les sensations douloureuses.

 

Pourquoi pratiquer une anesthésie locale ?

Une anesthésie locale est utilisée pour une chirurgie rapide ou mineure qui ne nécessite pas d’anesthésie générale ou régionale.

Ainsi, le médecin a recours à une anesthésie locale dans les cas suivants :

  • pour les soins dentaires
  • pour les points de sutures
  • pour certaines biopsies ou ablations chirurgicales mineures (kystes, interventions dermatologiques légères, etc.)
  • pour les opérations de podologie
  • pour l’insertion de dispositifs intraveineux (comme les cathéters) ou avant une injection
  • ou encore pour un examen de la vessie à l’aide d’un tube inséré dans l’urètre (cystoscopie)

Le déroulement

Il existe deux manières de pratiquer une anesthésie locale :

  • par infiltration : le personnel médical réalise une injection intradermique ou sous-cutanée d’anesthésique local (surtout lidocaïne, procaïne ou encore tétracaïne) sur la zone précise du corps à engourdir
  • topique (en surface) : le personnel médical applique directement sur la peau ou les muqueuses un liquide, un gel ou un spray contenant un anesthésique local

 

Quels résultats peut-on attendre d’une anesthésie locale ?

La zone précise visée par l’anesthésie est engourdie, le patient ne ressent aucune douleur. Le médecin peut réaliser une intervention mineure ou prodiguer un traitement sans gêne pour le patient.

Recherche et rédaction : août 2015