Définition de l'acoumétrie

L’acoumétrie est un examen de l’audition qui se pratique à l’aide d’un diapason.

La fonction auditive est évaluée grâce à deux techniques, l’acoumétrie et l’audiométrie, la seconde faisant appel à des instruments élaborés.

Pour comprendre, rappelons que le son nous parvient en traversant :

  • l’oreille externe, constituée du pavillon externe et du tympan
  • l’oreille moyenne, qui contient la chaine des osselets
  • l’oreille interne, où se situe la cochlée, qui transforme les sons en messages nerveux que le cerveau interprète.

Le son se propage de deux manières jusqu’à l’appareil auditif :

  • par conduction aérienne (ce qui se passe dans la vie de tous les jours) : le son émis crée des vibrations dans l’air qui sont captées par le pavillon de l’oreille, font vibrer le tympan, qui transmet à son tour le message via la chaine des osselets, jusqu’à l’oreille interne.
  • Par conduction osseuse (utilisée pour l’examen d’acoumétrie) : la vibration est directement appliquée sur la boîte crânienne et se propage dans l’os sans passer par l’appareil de transmission (oreille moyenne).

 

Pourquoi pratiquer un examen d’acoumétrie ?

L’acoumétrie permet surtout de distinguer les troubles de l’audition qui sont dus à un dysfonctionnement nerveux (neurosensoriel) des troubles liés à la transmission du son au cœur de l’oreille (on parle alors de surdité de transmission).

Un examen d’audiométrie peut être effectué pour compléter le bilan.