L'hémoculture

"examen-hemoculture

Définition de l'hémoculture

L’hémoculture est un examen bactériologique qui consiste à rechercher la présence de germes (microbes) dans le sang.

Il faut savoir que le sang est normalement stérile. Lorsque des agents infectieux passent dans le sang, de façon répétée, ils peuvent provoquer une infection grave (bactériémie, voire septicémie en cas de passages importants et répétés dans le sang des agents pathogènes).

Pour déceler leur présence, il faut mettre un échantillon de sang « en culture », c’est-à-dire sur un milieu propice à la multiplication (et donc à la mise en évidence) des divers germes.

 

Pourquoi faire une hémoculture ?

L’hémoculture peut être effectuée dans ieurs situations, notamment :

  • en cas de suspicion de septicémie (symptômes de sepsis sévère ou un choc septique)
  • en cas de fièvre prolongée et inexpliquée
  • en cas de complications chez une personne souffrant d’un abcès, d’un furoncle ou d’une infection dentaire importante
  • en cas de fièvre survenant chez une personne porteuse d’un cathéter, d’une sonde ou d’une prothèse

Le but de cette analyse est de confirmer le diagnostic (isolement du germe responsable de l’infection) et d’orienter le traitement (en choisissant un antibiotique auquel le germe en question est sensible).

 

Déroulement de l'hémoculture

L’hémoculture consiste avant tout à effectuer un prélèvement sanguin (prise de sang).

Il est très important que ce prélèvement soit fait dans des conditions stériles, pour éviter toute contamination de l’échantillon par des germes de la peau, par exemple, ce qui fausserait les résultats. Le transport doit également se faire dans des conditions stériles.

La concentration de bactéries dans le sang étant en général très faible chez l’adulte, il est nécessaire de prélever une quantité suffisante de sang (environ 20 ml par échantillon).

L'examen s'effectue lorsque le médecin suspecte la présence d’une bactériémie, et il est conseillé de faire le prélèvement au moment des pics de fièvre (>38,5°C) ou d'hypothermie reflétant un état infectieux grave (<36°C), ou en présence de frissons (signe de « décharge bactérienne » dans le sang). Le prélèvement doit être répété trois fois en 24 heures, à des intervalles d’au moins une heure, car de nombreuses bactériémies sont « intermittentes ».

Au laboratoire, l’échantillon de sang sera mis en culture de façon aérobie et anaérobie (en présence d’air et sans air), de sorte à identifier des germes pathogènes aérobies ou anaérobies (ayant besoin ou non d'oxygène pour se développer). Deux flacons seront donc prélevés. L’incubation dure en général 5 à 7 jours.

Un antibiogramme (test de différents antibiotiques) sera également réalisé pour déterminer quel traitement est efficace sur le germe en cause.

 

Quels résultats peut-on attendre d'une hémoculture ?

Si l’hémoculture est positive, c’est-à-dire si la présence d’agents pathogènes est décelée dans le sang, un traitement sera instauré d’urgence. Si les symptômes laissent supposer l’existence d’une septicémie, les médecins n’attendront pas les résultats et prescriront une antibiothérapie immédiatement, qu’ils ajusteront le cas échéant.

L’hémoculture permettra d’identifier le micro-organisme en cause (par exemple un staphylocoque, une entérobactérie ou une levure du type Candida) et donc de mettre en place un traitement efficace (antibiotique ou antifongique dans le cas d’un champignon pathogène).

La durée du traitement varie, mais peut aller jusqu’à 4 à 6 semaines.

A lire aussi :

Tout savoir sur la fièvre

Qu'est-ce qu'un staphylocoque ?

Recherche et rédaction : août 2015