Analyse de l'antistreptolysine O

"analyse-antistreptolysine-sang

Défintion de l'antistreptolysine O

La streptolysine O est une substance produite par les bactéries de type streptocoque (du groupe A) lorsqu’elles infectent l’organisme.

La présence de streptolysine déclenche une réaction immunitaire et la production d’anticorps antistreptolysine, qui visent à neutraliser la substance.

Ces anticorps portent le nom d’antistreptolysines O (ASLO). 

 

Pourquoi faire une analyse de l’antistreptolysine ?

Cette analyse permet de déceler dans le sang des anticorps antistreptolysine  O, qui témoignent de la présence d’une infection à streptocoques (par exemple une angine ou pharyngite, un rhumatisme articulaire aigu).

L’analyse n’est pas prescrite en routine pour dépister les pharyngites à streptocoques (on utilise pour cela un test rapide sur un frottis de gorge). Elle est réservée aux autres cas de suspicion d’infections streptococciques, comme le rhumatisme articulaire aigu ou la glomérulonéphrite aiguë (infection des reins).

 

Quels résultats peut-on attendre d'une analyse de l'antistrptolysine O ?

L’examen s’effectue par simple prise de sang, dans un laboratoire d’analyses médicales.

Il n’y a pas de préparation particulière. Il peut toutefois être recommandé d’effectuer un deuxième prélèvement 2 à 4 semaines tard afin de mesurer l’évolution du taux des anticorps.

 

Quels résultats peut-on attendre de l’analyse de l’ASLO ?

En temps normal, le taux d’antistreptolysine O doit être inférieur à 200 U/ml chez l'enfant et à 400 U/ml chez l'adulte.

Si le résultat est négatif (c’est-à-dire dans les normes), cela signifie que le patient n’a pas été infecté récemment par un streptocoque. Cela étant, lors d’une infection streptococcique, l’élévation nette du taux d’ASLO n’est généralement détectable que 1 à 3 semaines après l’infection. C’est pourquoi il peut être utile de répéter l’examen si les symptômes persistent.

Si le taux d’ASLO est anormalement élevé, cela ne suffit pas à affirmer hors de tout doute qu’il existe une infection streptococcique, mais la probabilité est élevée. Pour le confirmer, il faut que le dosage montre une augmentation nette (multiplication par quatre du titre) sur deux prélèvements espacés de quinze jours.

La valeur de ces anticorps redevient normale au tard 6 mois après l’infection.

A lire aussi :

Notre fiche sur la pharyngite

Recherche et rédaction : août 2015