Analyse des anticorps antithyroïdiens

"analyse-anticorps-antithyroidiens-sang

Définition de l'analyse des anticorps antithyroïdiens

Les anticorps antithyroïdiens (AAT) sont des anticorps anormaux (auto-anticorps) qui s’attaquent à la glande thyroïde.

Ils apparaissent principalement en cas de maladie auto-immune de la thyroïde.

Il existe ieurs sortes d’AAT, qui ciblent différents éléments de la thyroïde, notamment les :

  • anticorps anti-thyroperoxydase (anti-TPO)
  • anticorps anti-thyroglobuline (anti-TG)
  • anticorps anti-récepteurs de la TSH
  • anticorps anti-T3 et anti-T4

 

Pourquoi faire une analyse des AAT ?

Les AAT sont surtout dosés en cas de symptômes de dysfonctionnement thyroïdien, mais aussi dans les bilans d’infertilité (fausses-couches à répétition) ou dans le suivi des femmes enceintes ayant présenté une maladie thyroïdienne. Leur analyse régulière est utile pour le suivi des maladies auto-immunes thyroïdiennes.

Quels résultats peut-on attendre d'une analyse des anticorps antithyroïdiens ?

Le dosage des AAT s’effectue par un prélèvement de sang veineux, réalisé généralement au niveau du pli du coude. Les résultats sont très variables d’un laboratoire d’analyse à l’autre, et ieurs mesures peuvent être nécessaires. Il est inutile d'être à jeun avant le prélèvement.

Le dosage des hormones thyroïdiennes (T3 et T4) peut être effectué par la même occasion.

 

Quels résultats peut-on attendre d’un bilan des anticorps antithyroïdiens ?

La présence d’AAT, surtout en faible quantité, n’est pas toujours associée à des symptômes.

Lorsque les taux sont anormalement élevés (surtout d’anti-TPO), cela signifie généralement qu’il existe un dysfonctionnement de la thyroïde. Seul le médecin pourra interpréter les résultats et vous donner un diagnostic.

Parmi les maladies thyroïdiennes auto-immunes, citons :

  • la maladie de Hashimoto
  • la thyroïdite de l’adolescent
  • la maladie de Basedow
  • les thyroïdites du post partum (pic de fréquence 6 à 8 mois après l’accouchement)

La grossesse, certains cancers (thyroïde), certains déficits immunitaires peuvent aussi s’accompagner d’une augmentation des AAT.

A lire aussi :

Les problèmes de la thyroïde

Recherche et rédaction : août 2015