Mal de dent : comment le soulager ?

Mal de dent : comment le soulager ?


 

Description : avoir mal aux dents

Le mal de dent désigne une douleur ressentie dans et autour de la bouche, causée par des éléments de la cavité buccale elle-même ou par des facteurs distants (et issus par exemple des sinus ou encore des oreilles).

Le mal de dent peut être passager et léger ou se transformer en une véritable rage de dent dans laquelle la douleur est pratiquement insupportable.

Si la douleur est trop intense, qu’elle dure ( de deux jours) ou qu’elle s’accompagne d’autres symptômes comme de la fièvre, des douleurs aux oreilles ou alors lors de l’ouverture de la bouche, alors il est fortement conseillé de consulter un dentiste.

Causes

Les caries dentaires sont les causes les fréquentes de mal de dent. Il s’agit d’une maladie infectieuse qui peut toucher l’émail, la dentine et/ou la pulpe dentaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé, près de 100% des adultes ont des caries !

La dent devient d’abord sensible au chaud et au froid avant que la douleur se s’installe vraiment. En cause, une mauvaise hygiène bucco-dentaire, mais il existe aussi des facteurs héréditaires.

Les caries ne sont pas les seules affections à l’origine du mal de dent. Citons notamment :

  • une infection bactérienne ;
  • la présence d’un abcès ;
  • un traumatisme bucco-dentaire, par exemple une chute ayant entrainée une fissure ou une fracture de la dent ou alors un coup porté à la mâchoire ;
  • une maladie des gencives, comme la gingivite (qui désigne une inflammation de la gencive) ;
  • le bruxisme, c’est à dire le grincement de dents (ou le serrement de dents) qui survient souvent pendant la nuit ;
  • la poussée des dents de sagesse ou l’éruption des dents chez les bébés et les enfants ;
  • une sinusite peut provoquer une douleur au niveau des molaires ;
  • une affection aux oreilles, au cou ;
  • ou encore une attaque cardiaque (qui provoquent un mal au niveau des dents et des mâchoires).

Notons qu’une carie trop profonde ou encore un traumatisme de la dent peuvent provoquer des lésions au niveau du nerf de la dent. Dans ces cas là, le dentiste peut avoir recours à une pulpectomie, c’est à dire à une dévitalisation de la dent. Le but est de rendre la dent insensible.

Evolution et complications possibles

S’il n’est pas pris en charge à temps, le mal de dent risque grandement d’augmenter. Le danger, c’est donc de souffrir et longtemps !

Associées à cette douleur qui augmente, les affections qui en sont à l’origine peuvent elles aussi s’aggraver : une carie non traitée peut se compliquer en un abcès, une gencive abîmée peut conduire à un déchaussement ou même à une chute des dents, etc.

Traitement et prévention : quelles solutions ?

Un examen oral, fait par un dentiste, est la meilleure chose à faire pour connaître l’origine du mal. Le professionnel pourra poser un diagnostic et proposer un traitement adapté. Il cherchera par exemple à savoir quand la douleur est apparue, sa localisation, son niveau, ou encore les symptômes qui peuvent y être associés.

Notons que l’utilisation d’antalgiques peut permettre de soulager la douleur avant le rendez-vous médical.

Pour tenter de prévenir la survenue du mal de dent, il est crucial d’avoir une bonne hygiène dentaire :

  • soigner son brossage et se brosser les dents après chaque repas, pendant 3 minutes ;
  • faire régulièrement des bains de bouche
  • changer de brosse à dent régulièrement ;
  • privilégier les dentifrices contenant du fluor ;
  • aller chez le dentiste régulièrement ;
  • ou encore manger équilibré et limiter les aliments trop sucrés.

 

Rédaction : Marion Spée, journaliste scientifique
Avril 2017