Gonalgie : avoir mal au genou, d'où ça vient ?

Gonalgie : avoir mal au genou, d'où ça vient ?


 

Description

Les gonalgies désignent des douleurs localisées au genou. Elles peuvent survenir à la suite d’un traumatisme ou bien apparaître de manière progressive. Dans ce cas, leur origine est mécanique ou inflammatoire.

Rappelons que le genou est une articulation complexe qui se situe entre le tibia et le fémur. Il existe de nombreux éléments constituants cette articulation :

  • le cartilage, qui permet au fémur et au tibia de glisser l’un sur l’autre ;
  • les ménisques, en forme de croissant, qui absorbent les chocs et stabilisent l’articulation ;
  • la capsule, qui est une enveloppe fibreuse recouvrant entièrement l’articulation. A l’intérieur, elle est tapissée de la membrane synoviale qui produit le liquide synovial ;
  • les bourses synoviales, qui sont des poches membraneuses remplies de ce liquide synovial ;
  • les ligaments latéraux qui permettent de maintenir une stabilité au genou ;
  • les muscles qui s’insèrent sur les os et la capsule ;
  • les os (le tibia, le fémur, la rotule) ;
  • les tendons.

Chacun des éléments qui composent l’articulation du genou peuvent être à l’origine des douleurs.

Certains symptômes peuvent accompagner une douleur au genou, comme :

  • un gonflement ;
  • une raideur ;
  • une rougeur ;
  • ou encore une chaleur au niveau du genou.

Les causes

A l’origine des gonalgies, il existe de nombreux facteurs :

  • un traumatisme :
    • une fracture d’un des os de l’articulation du genou (tibia, fémur, rotule) ;
    • une entorse, une élongation, une rupture des ligaments ;
    • une rupture ou une fissure au niveau des ménisques ;
  • une origine mécanique :
  • l’arthrose du genou ;
  • l’usure des ménisques liée à l’âge ;
  • les fractures spontanées (qui peuvent survenir chez les sportifs) ;
  • ou encore une douleur à la hanche qui peut se répercuté au niveau du genou ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • l’accumulation de cristaux dans l’articulation du genou, comme la goutte (la formation de cristaux d’acide urique dans le liquide articulaire) ou la chondrocalcinose (un dépôt de calcium sur les cartilages articulaires et les ménisques) ;
  • des tendinites ;
  • une arthrite infectieuse ;
  • ou encore une tumeur bénigne ou maligne (et donc un cancer) pouvant concerner un des éléments de l’articulation.
  • une origine inflammatoire :

Evolution et complications possibles

Si elles ne sont pas prises en charge, certaines blessures au genou ou certaines conditions médicales peuvent provoquer des douleurs intenses, des lésions au niveau de l’articulation, une immobilisation…

En , une atteinte au niveau du genou augmente les risques d’en avoir à l’avenir.

Traitement et prévention : quelles solutions ?

La prise en charge des gonalgies dépend de leur origine. Parmi les traitements, citons :

  • la prise d’anti-inflammatoires ;
  • des infiltrations ;
  • une intervention chirurgicale ;
  • le port d’une prothèse ou d’une semelle orthopédique ;
  • la prise d’antibiotiques
  • ou encore simplement du repos et/ou une immobilisation du genou.

Notons que le surpoids, la pratique de certains sports, le port fréquent de talon, mais aussi le manque de souplesse peuvent faciliter la survenue de gonalgie.

Rédaction : Marion Spée, journaliste scientifique.
Mai 2017