Mal au talon : qu'est-ce que la talalgie ?

Mal au talon : qu'est-ce que la talalgie ?


 

Description du mal de talon

Le souvent, le mal au talon se manifeste dans un seul pied par une douleur intense lors de la marche, quand le talon touche le sol. Elle est le souvent ressenti à l’arrière ou sous le talon, là où repose le poids du corps. Suivant la cause à l’origine de la douleur, elle peut être intense au saut du lit et diminuer après quelques minutes de marche ou bien, au contraire, persister toute la journée.

Rappelons que le talon est formé de deux os, le talus et le calcanéus. Ce dernier est le gros des 26 os que comporte le pied. Les deux os du talon sont le point d’ancrage de ieurs tendons et ligaments, tel que le tendon d'Achille par exemple.

Les causes du mal de talon

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une douleur au talon. Ce sont principalement des causes dites « biomécaniques », c’est-à-dire qu’elles affectent l’os, les ligaments ou les muscles du pied. Citons :

La fasciite plantaire ou aponévrosite plantaire

Le fascia plantaire (ou aponévrose plantaire) est une bande de tissu qui relie l'os du talon jusqu’à la base des orteils pour maintenir la voûte du pied. On parle de fasciite plantaire lorsque le fascia est enflammé, déchiré ou rompu. C’est la cause la fréquente de douleur au talon.

L’épine calcanéenne ou épine de Lenoir

L’épine calcanéenne est une excroissance de l’os du talon, le calcanéus, à l'endroit où s'insère l'aponévrose plantaire. Son apparition peut-être la conséquence directe d’une fasciite plantaire, mais peut également survenir chez les personnes ayant une pratique intensive du sport, qui sont obèses ou qui portent régulièrement des talons hauts.

La maladie de Sever

Chez les enfants, durant la croissance, le cartilage de conjugaison (ou plaque de croissance) sur lequel vient se fixer le tendon d’Achille au niveau de l’os du talon (calcanéus) peut s’enflammer. C’est la cause de douleur au talon la fréquente chez l’enfant et en particulier ceux qui sont très actifs ou pratique beaucoup de sport. La maladie de Sever peut toucher un seul ou les deux pieds.

Fracture de l’os

Une douleur au talon peut également être le signe d’une fracture de l’os. Dans ce cas, seul une radiographie permet d’établir le diagnostic formel.

Les crevasses

Les crevasses au talon sont causées par la sécheresse de la peau du pied. Elles sont assez communes et sans gravité, mais peuvent, au fil du temps, entrainer des infections.

Certains facteurs peuvent augmenter les risques d’apparition de ces affections et donc du mal au talon :

  • les pieds plats ou au contraire très creux ;
  • des jambes de longueur inégale ;
  • un manque de musculature au niveau du pied ;
  • l’obésité ;
  • le port de mauvaises chaussures et en particulier lors de la pratique du sport ;
  • ou encore une pratique excessive du sport ou une augmentation trop brusque de l’intensité des entrainements.

Evolution et complications possibles du mal de talon

Si le mal au talon n’est pas pris en compte et traité, la douleur peut s’aggraver et devenir handicapante au point d’empêcher la marche et la station debout.

Traitement et prévention : quelles solutions ?

Il est possible de soulager momentanément le mal au talon par la prise d’antidouleurs sans ordonnance ou en appliquant de la glace sur la zone pendant une quinzaine de minutes. Lorsque la douleur survient, il est également préférable de limiter la marche et la pression sur le talon en évitant la station debout.

Si la douleur et d'autres symptômes d'inflammation, tel que qu’une rougeur, un gonflement, une sensation de chaleur persistent, il est recommandé de de er votre médecin. Celui-ci pourra notamment prescrire une radiographie pour déterminer la cause exacte de la douleur. Le médecin proposera alors un traitement adapté en fonction de la cause de la douleur :

  • un anti-inflammatoire ;
  • le port d’une attèle (en particulier la nuit) pour étirer le pied ;
  • le port de semelles adaptées ;
  • des séances de kinésithérapies ;
  • le port de talonnettes en gel de silicone dans les chaussures ou des semelles orthopédiques ;
  • des crèmes hydratantes pour les crevasses ;
  • ou encore une chirurgie.

Pour les personnes en surpoids ou obèse, il est recommandé de perdre du poids pour limiter la pression exercée sur le talon.

Rédaction : Marion Spée, journaliste scientifique.
Mai 2017