Approches complémentaires de la baisse de libido

En traitement

Efficacité probable

DHEA (déhydroépiandrostérone)

Voir la légende des symboles

Efficacité probable DHEA (déhydroépiandrostérone). Cette hormone stéroïde est sécrétée par la glande surrénale. Plusieurs études1-5 ont démontré que des suppléments de DHEA pouvaient avoir des effets bénéfiques chez les personnes souffrant de perte de libido associée à la pré-ménopause, la dépression, le syndrome de fatigue chronique ou une insuffisance de la glande surrénale. D’autres essais cliniques6,7 ont cependant conclut à un manque d’évidence convaincante sur l’utilisation de la DHEA pour traiter les dysfonctions sexuelles et la perte de libido. Les effets de la DHEA dans le fonctionnement de l'organisme sont encore mal connus et son utilisation ne fait pas consensus dans l'ensemble du monde scientifique.

Au Canada, la DHEA est considérée comme une hormone anabolisante et sa vente est interdite, sauf sur ordonnance en préparation magistrale (élaborée par un pharmacien sur place).

En France, la DHEA ne se trouve pas en vente libre, puisque les autorités sanitaires poursuivent son évaluation. Sa vente est autorisée sous forme de prescription magistrale et sous surveillance médicale. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) stipule qu'elle pourrait stimuler les cancers hormonodépendants et augmenter le risque cardiovasculaire.

La consommation de DHEA par les athlètes est interdite par le Code mondial antidopage. La DHEA est abondamment disponible sur internet, mais la prudence s’impose quant à son utilisation et à la qualité des produits sur le marché.