Le cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l’utérus prend naissance dans les cellules qui tapissent la partie inférieure et étroite de l’utérus. Il s’agit de l’un des cancers les couramment diagnostiqués. Cependant, les femmes qui se soumettent régulièrement à un test de Pap (= frottis cervical) sont souvent diagnostiquées et traitées à temps. En effet, ce cancer évolue habituellement lentement et la grande majorité des femmes traitées guérissent complètement.

Cause

Le cancer du col de l’utérus est causé par une infection transmissible sexuellement (ITS) dont l’origine est le virus du papillome humain (VPH). Il existe d’une centaine de souches de virus dans la famille des VPH, dont certaines sont facilement transmissibles que d’autres.

Les infections au VPH sont très répandues. Dans la majorité des cas, l’infection est contrôlée par le système immunitaire et le virus est éliminé, sans autre conséquence pour le corps. Chez certaines femmes, le virus occasionne des verrues génitales (condylomes) sur la vulve, dans le vagin ou sur le col de l’utérus. Le médecin doit souvent traiter ces verrues afin d’aider le système immunitaire à éliminer le virus. Plus rarement, le virus persiste pendant des années et transforme les cellules qui tapissent le col de l’utérus en cellules précancéreuses, puis en cellules cancéreuses. Ces dernières se multiplient alors à un rythme incontrôlé et donnent naissance à une tumeur.

Deux types de cancer

80 à 90% des cancers du col de l’utérus prennent naissance dans les cellules squameuses, des cellules qui ressemblent à des écailles de poisson et qui tapissent le bas du col. Ce type de cancer se nomme carcinome épidermoïde.

10 à 20% des cancers prennent naissance dans les cellules glandulaires productrices de mucus qu’on trouve dans la partie supérieure du col. On nomme ce type de cancer adénocarcinome.

Combien de femmes sont touchées ?

Le cancer du col de l’utérus représente la importante cause de mortalité par cancer, hommes et femmes confondus, dans ieurs pays d’Afrique et d’Amérique latine.  500 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans le monde.
En 2004, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le taux de mortalité causée par le cancer du col de l'utérus était de 1 sur 100 000 personnes au Canada, contre 31 sur 100 000 en Bolivie et dépassait 15 pour 100 000 dans de nombreux pays1.

En 2008, 1 300 Canadiennes ont reçu un diagnostic de cancer du col de l’utérus, soit 1,6 % des cancers féminins, et 380 en sont mortes. Au Canada, depuis la mise en pratique du test de dépistage Pap, en 1941, le taux de décès attribuables au cancer du col de l’utérus a baissé de 90 %.

Quand consulter ?

En cas de saignements vaginaux anormaux ou de douleurs inhabituelles durant les relations sexuelles, consultez votre médecin sans tarder.


suivez-nous sur

consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de Ninjagames.info, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de Ninjagames.info ou toute allusion à Ninjagames.info à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.


Reproduction et droit d'auteur © 1998-2018 Oxygem - Conditions d'utilisation - Charte de confidentialité