Avons-nous besoin de croustilles aux oméga-3?

Hélène Baribeau
Hélène Baribeau
Nutritionniste

Ses convictions : Pour changer ses habitudes alimentaires, il faut reprendre avec soi; écouter ses signaux de faim et satiété, changer nos pensées d’auto-sabotage, se faire plaisir et découvrir le goût de manger et de bouger sainement.

La compagnie québécoise Yum Yum vient de lancer des croustilles aux oméga-3. La compagnie vise surtout les femmes âgées de 25 ans à 55 ans qui se préoccupent davantage de leur alimentation. Les oméga-3 des croustilles Yum Yum proviennent des graines de lin et de l’huile de canola. Ils sont donc de source végétale et ne procurent pas, par conséquent, tous les bienfaits des oméga-3 que l’on retrouve dans les poissons. L’acide gras dans les oméga-3 de source végétale est connu sous le nom d’acide alpha-linolénique.

Comme telle, je trouve que c’est une bonne idée, parce qu’effectivement, tant qu’à manger des croustilles, pourquoi pas celles avec de l’acide alpha-linolénique? Plusieurs d’entre nous ne consomment pas assez de cet acide gras essentiel. Un porte-parole de Yum Yum a déclaré que la ligne santé Viva représente 20 % des ventes de la compagnie.

Par contre, je m’inquiète de la fragilité des oméga-3 à cause des traitements de chaleur intensifs qu’ils doivent supporter lors du cycle de cuisson des croustilles. Des acides gras oméga-3 trop chauffés peuvent s’oxyder et générer des radicaux libres qui sont nocifs pour nos cellules. En effet, les radicaux libres sont impliqués dans le développement des maladies dégénératives, des cancers et du processus de vieillissement dans son ensemble.

Il ne faut pas penser que manger des croustilles à base d’oméga-3 comblera une carence en acide gras de source végétale. Il faudrait en consommer beaucoup chaque jour, ce qui n’est pas souhaitable, car manger trop de croustilles (même avec oméga-3) apporte une trop grande quantité de matières grasses et de sodium dans l’organisme. De , manger des croustilles entre les repas, comme nous le faisons trop souvent, fait augmenter le taux de sucre sanguin rapidement et stimule la sécrétion d’insuline, ce qui peut-être préjudiciable à la santé cardiovasculaire, notamment.

De , je crains que ces nouvelles croustilles incitent des personnes qui n'en mangeaient presque à en acheter de nouveau, sous prétexte qu’elles s'affichent santé. C’est bien là ce que visent toutes les compagnies alimentaires dans leur effort incessant de trouver le produit qui, non seulement évitera la baisse des ventes, mais moussera leur chiffre d’affaires.

En guise de suggestions, voici des façons saines d’obtenir les précieux acides gras oméga-3 de source végétale, dont nous avons tant besoin. Les quantités suivantes en contiennent environ 1,3 g :
½ c. à thé (2 ml) d'huile de lin
2 c. à thé (10 ml) de graines de lin broyées
2 c. à thé (10 ml) de salba broyé
1 c. à table (15 ml) d'huile de canola
¼ tasse (60 ml) de noix
1 ½ c. à table (22 ml) d'huile de soya
13 g de graines de chanvre

Les hommes ont besoin de 1,6 g d’acide alpha-linolénique par jour, tandis que les femmes peuvent se contenter de 1,1 g du même acide.

Et vous, mangez-vous des croustilles? Quand vous succombez, vous laissez-vous tenter par des croustilles de type santé?


Commentaires (8)
Envoyé par Catherine
16-10-2008 02:11:00

Moi, j'ai adapté une recette de cookies pour qu'elles contiennent des omega 3 et des fibres : 100g de farine semi-complète, 60g de céréales complètes aux fruits secs (ou aux pépites ed chocolat mais c'est moins "santé) ,60g sucre roux, 50g huile de colza (canola), 1 oeuf, un peu de levure ou de bicarbonate, 1 cuillère à soupe de graines de lin moulues, environ 12 mn au four à 180° : des cookies "santé", vite faits et moins chers

Envoyé par Alain
26-09-2008 01:25:00

J'endosse cette idée innovatrice. Tant qu'à manger des croustilles vaut mieux manger des croustilles qui procurent un ou des bienfaits. Évidemment, il faut consommer avec modération car les croustilles demeurent une fringale....mais je pense de bon goût.

J'ai vu le reportage sur TVA, il y a quelques semaines. Je suis en publicité en je penses que c'est un coup de génie de la part de cette entreprise locale. Je préfère de loin encourager une entreprise d'ici qui cherche à se démarquer des autres.

Envoyé par Hélène Baribeau, nutritionniste
25-09-2008 06:18:00

Je réponds à Marie.
Le canola est beaucoup cultivé au Canada. C'est une variété de colza et c'est une plante de la famille des crucifères.

Envoyé par Isabelle
24-09-2008 08:53:00

J'adore les chips! Mais j'essaie de ne pas en manger. Quand la tentation est trop forte, je sors la friteuse et me tranche finement une pomme de terre que je fais frire dans l'huile de canola. L'avantage, c'est que je peux saler à mon goût...et éviter les produits de conservation.

Envoyé par Marie
24-09-2008 08:51:00

J'ai une question simple de française qui ne connaît pas toutes les correspondances lexicales avec le québécois : qu'est-ce que l'huile de canola? est-ce ce que nous appelons huile de colza? Merci de me répondre.

Envoyé par Françoise
23-09-2008 11:29:00

Je suis tout à fait d'accord avec les points soulevés par Mme Baribeau et j'en ajouterai un autre.

Le prix. Non seulement les suggestions de Mme Baribeau sont santé, elles sont aussi, pour la plupart, moins chères que ces croustilles.

Pour finir, je mange des chips de temps en temps et j'aime beaucoup ça. J'assume leur gras et leur sel excessifs : qu'on me laisse savourer cette délinquance occasionnelle sans me bassiner avec des oméga-machins ou choses que diable!

Envoyé par Marie-Danielle
23-09-2008 06:11:00

Les chips !!! Je ne peux en garder à la maison parce que je vais les manger en un rien de temps. Alors, de temps à autre, j'achète un petit format de cette gourmandise que je peux donc tout manger...Par contre, je ne savais pas que les chips YumYum étaient davantage santé si on les compare avec d'autres marques. Même si je n'en abuse pas, je les choisirai la prochaine fois...Les chips ne se remplacent pas , elle se dégustent avec modération....

Envoyé par Lucky
23-09-2008 05:44:00

Il ne faudrait pas compter sur les croustilles pour combler nos besoins en oméga-3 (qui à mon avis n'est qu'une question de marketing).
Cependant, il ne faut pas oublier que la compagnie Yum-Yum a innové en étant la première au Canada à offrir des croustilles sans gras trans ... les autres ont suivi. Également, lorsqu'on lit la liste des ingrédients sur leurs croustilles régulière et sur certaines saveurs, on ne retrouve pas de glutamate monosodique, nitrites de sodium ... etc ...
Je crois que cela vaut la pein d'être souligné ...
À noter que je n'ai aucune affiliation avec cette compagnie mais uniqement un client satisfait.

Lucky

Commentez cet article
Publier mon commentaire