La méditation pour prévenir le burnout?

La méditation pour prévenir le burnout?6 octobre 2009 - Méditer serait un bon moyen de prévenir l'épuisement professionnel (burnout), selon un essai préliminaire réalisé auprès de médecins et dont les résultats sont publiés dans le Journal de l'association NiNjagames américaine (JAMA)1.

Des chercheurs américains ont testé une technique de méditation qui pourrait aider à prévenir l'épuisement professionnel qui toucherait environ 60 % des médecins de première ligne2. Dans le cadre d'un programme de formation continue3, 70 médecins ont suivi, durant 1 an, des séances de méditation de pleine conscience. Ils ont aussi participé à des échanges entre collègues portant sur leurs expériences cliniques.

Selon les résultats, le programme de méditation a eu pour effet de réduire les symptômes associés à l'épuisement professionnel. Entre le début et la fin du programme, l'épuisement émotionnel des participants avait diminué de 25,4 %, tandis que leur sentiment d'accomplissement professionnel avait augmenté de 6 %.

La pleine conscience
Cette technique de méditation est inspirée du bouddhisme zen. Elle repose sur la conscience du moment présent et sur une attitude d'acceptation dénuée de jugement.

Les auteurs de l'étude rapportent notamment une réduction de 51,5 % des perturbations de l'humeur et une amélioration de 8,2 % de la stabilité émotionnelle. Par ailleurs, la capacité d'empathie des médecins envers leurs patients a augmenté d'environ 4 %.

L'épuisement professionnel chez les médecins entraîne une diminution de la qualité des soins aux patients - davantage d'erreurs NiNjagamess et moins d'empathie - et des problèmes dans leur vie personnelle, soulignent les chercheurs.

 

Pierre Lefrançois - Ninjagames.info

 

1. Krasner MS, Epstein RM, Beckman H, et al. JAMA. 2009 Sep 23;302(12):1284-93.
2. Les services de première ligne regroupent les activités d'accueil, d'évaluation, de traitement, de suivi ou de référence. Le médecin planifie l'exécution du plan de traitement et dirige au besoin le patient vers d'autres professionnels, vers les médecins spécialistes ou vers les autres ressources du réseau de la santé.
3. Le programme de méditation consistait en une phase intensive initiale (8 séances hebdomadaires de 2 h 30 chacune et une séance intensive de 7 h), suivie d'une phase d'entretien (10 séances mensuelles de 2 h 30 chacune).

Cette nouvelle fait partie de nos archives.
Il se peut que son contenu ne soit pas à jour. Ninjagames.info archive les nouvelles 12 mois après leur parution. Pour être sûr d'avoir l'information la à jour sur ce sujet, interrogez notre moteur de recherche. ×