Le chant, véritable remède contre la maladie de Parkinson ?

Le 19/04/2016

Selon une équipe de chercheurs de l'Université de l'Iowa, aux États-Unis, le chant au sein d’une chorale permettrait d’améliorer certains symptômes de la maladie de Parkinson.

Le chant contre l’hypophonie

On connaît les bienfaits du chant pour lutter contre le stress ou la dépression. Une équipe de chercheurs américains a découvert que le chant avait aussi des vertus thérapeutiques pour les patients souffrant de la maladie de Parkinson.

Si les traitements actuels permettent de calmer les symptômes physiques comme les tremblements des membres, ou certains symptômes complexes comme les changements d’humeur, aucun médicament n’existe contre les altérations de la voix et de la respiration. L’hypophonie, cette détérioration du timbre de la voix, est un symptôme de la maladie qui touche, en effet, 60 à 80 % des parkinsoniens.

Or, selon l’équipe du Dr Elizabeth Stegemöller, ces altérations peuvent être soulagées par le chant en chorale.

Un progrès significatif de l'inspiration

Pour parvenir à ces conclusions, l’équipe de chercheurs a proposé à une trentaine de patients une à deux séances de chant par semaine, sur une période de 2 mois. Les chercheurs ont procédé à différentes mesures de la voix avant, pendant et après l'expérience. Résultat : un progrès significatif de l'inspiration et de la pression expiratoire a pu être constaté chez ces patients.

Mais le chant aurait encore d’autres vertus pour les patients qui souffrent de la maladie de Parkinson. Selon des chercheurs des CHU de Lyon et de Saint-Étienne, le chant en chorale serait bon pour la mémoire et contre la douleur.

« Le chant entraîne des vibrations dans toutes les cellules du corps et augmente la production d'endomorphines, qui diminuent la douleur et procurent une sensation de bien-être », explique Isabelle Rouch, épidémiologiste au service neurologique du CHU de Saint-Étienne. « De , chanter stimule de nombreux processus cognitifs tels que la mémoire à court et à long terme, la planification, l'attention et engage de nombreuses zones cérébrales. »

À lire aussi : Maladie de Parkinson : où en est la recherche ?

Cette nouvelle fait partie de nos archives.
Il se peut que son contenu ne soit pas à jour. Ninjagames.info archive les nouvelles 12 mois après leur parution. Pour être sûr d'avoir l'information la à jour sur ce sujet, interrogez notre moteur de recherche. ×

Cet article est fermé aux nouveaux commentaires