La camomille, futur remède contre le rhume et les crampes menstruelles?

18 janvier 2005 – Une recherche préliminaire aurait permis de découvrir que la camomille allemande (Matricaria recutita) pourrait éventuellement servir à fabriquer des produits thérapeutiques contre le rhume et les crampes menstruelles.

Financée par la Oxford Natural Products, une entreprise pharmaceutique et neutraceutique anglaise, l’étude1 a été effectuée avec le concours de 14 sujets (sept hommes et sept femmes). Pendant deux semaines, ils ont pris le thé à la camomille à raison de cinq tasses par jour. Parallèlement, des échantillons de leur urine étaient prélevés avant et après chaque consommation, de même qu’au cours des deux semaines qui ont suivi l’essai clinique.

L’analyse des échantillons a révélé la présence d’hippurate et de glycocolle. L’hippurate est un résidu qui, dans le cas de la présente recherche, est issu de la décomposition des flavonoïdes présents dans le thé de camomille. Ceux-ci sont associés à une grande activité antibactérienne de l’organisme, indiquant aux chercheurs que la camomille pourrait renforcer le système immunitaire et aider à combattre les symptômes associés au rhume. Le glycocolle, lui, est un acide aminé qui joue un rôle dans l’apaisement des spasmes musculaires, dont ceux que l’utérus provoque lors des règles.

Les chercheurs ont observé un taux significativement élevé d’hippurate et de glycolle dans les échantillons jusqu’à deux semaines après la fin de la période de consommation de la tisane à la camomille.

Ils soulignent que d’autres recherches devront être menées afin de déterminer l’efficacité de la camomille sur ces deux affections et, ultérieurement, déterminer de quelle façon des produits thérapeutiques à cette fin pourront être élaborés.

 

Martin LaSalle – PasseportSanté.net

D’après WebMD Medical News et Science Blog.

 

1. Wang Y, Tang H, Nicholson JK, Hylands PJ, Sampson J, Holmes E, A Metabonomic Strategy for the Detection of the Metabolic Effects of Chamomile (Matricaria recutita L.) Ingestion, Journal of Agricultural and Food Chemistry, American Chemical Society, 26 janvier 2005 (edition électronique). Pour accéder au résumé de l’étude : http://pubs.acs.org/cgi-bin/abstract.cgi/jafcau/asap/abs/jf0403282.html [Site consulté le 18 janvier 2005].

Cette nouvelle fait partie de nos archives.
Il se peut que son contenu ne soit pas à jour. Ninjagames.info archive les nouvelles 12 mois après leur parution. Pour être sûr d'avoir l'information la à jour sur ce sujet, interrogez notre moteur de recherche. ×