PSN : de meilleures garanties pour les consommateurs

Toronto (Ninjagames.info), 16 septembre 2003 - La nouvelle réglementation canadienne en matière de produits de santé naturels (PSN) impose des standards de fabrication extrêmement stricts aux manufacturiers, ce qui donnera aux consommateurs l'assurance de se procurer des produits de qualité.

Elle resserre notamment les normes qui régissent les installations utilisées par ces entreprises, les produits qu'elles mettent sur le marché et la façon dont elles les fabriquent. Seules celles qui répondent aux nouvelles règles verront leurs installations certifiées par le gouvernement - une certification essentielle pour demeurer en affaires.

« Ces mesures augmenteront la confiance des consommateurs envers les produits de santé naturels, a affirmé le docteur Raymond Tsang, de Santé Canada. Ils disposeront d'une meilleure information et ils sauront que les allégations thérapeutiques découlent de preuves fiables. »

Les manufacturiers voient ainsi leurs responsabilités accrues en matière de qualité et de sécurité. En des normes de fabrication citées précédemment, ils devront aussi, par exemple, surveiller et rapporter au gouvernement tous les effets indésirables qui pourraient être associés à l'utilisation de leurs produits. Ceux qui omettront de le faire s'exposent à des sanctions sévères pouvant aller jusqu'à la révocation de leur permis et même des poursuites judiciaires.

Malgré les coûts additionnels engendrés par l'application des nouvelles normes, les entreprises devraient aussi y trouver leur compte, en gagnant, notamment, la confiance des consommateurs, affirme le docteur Tsang. De , la certification de leurs produits les rendra compétitives tant au plan national qu'international.

Toutefois, certains affirment que les nouvelles normes sont tellement lourdes que des entreprises choisiront soit de tout simplement fermer leurs portes, soit de tomber dans la clandestinité, ce qui pourrait restreindre le choix de produits offerts aux consommateurs.

Lorsqu'il a annoncé son intention de légiférer en la matière en 1998, le ministre de la Santé d'alors, Allan Rock, avait dit s'attendre à voir le nombre d'entreprises chuter d'environ 40 %.


Jean-Benoit Legault - Ninjagames.info

Cette nouvelle fait partie de nos archives.
Il se peut que son contenu ne soit pas à jour. Ninjagames.info archive les nouvelles 12 mois après leur parution. Pour être sûr d'avoir l'information la à jour sur ce sujet, interrogez notre moteur de recherche. ×