Soulager une dépression sans médicaments

La France est l’un des grands consommateurs d’antidépresseurs au monde. On peut aisément le comprendre : la prise en charge de la dépression est souvent médicamenteuse. Pourtant, il existe d’autres moyens pour vaincre la dépression sans médicaments et éviter de tomber dans la spirale infernale des psychotropes.

La dépression touche de 350 millions de personnes, soit près de 5 % de la population mondiale. En France, la voie médicamenteuse est souvent le seule proposée aux personnes souffrant de dépression. Pourtant, il existe de nombreuses façons de combattre cet état sans psychotropes. 

Bien manger

Le lien existant entre alimentation et dépression ne fait aucun doute. En effet, de nombreuses études ont prouvé la corrélation entre nourriture et humeur. Ainsi, la consommation d'oméga 3 (les poissons comme le saumon et le thon, mais aussi les fruits à coques tels les amandes et l'huile de colza) et de vitamine B (légumes verts comme les épinards, le brocoli, l'orange, le riz, ou encore le foie de boeuf) favorise le fonctionnement du cerveau et prévient certains troubles mentaux. Ajoutée à d’autres soins, une bonne alimentation peut aider à se sentir mieux.

S'exposer à la lumière

Certaines personnes souffrent de dépression saisonnière. Cette maladie est liée au manque de lumière naturelle. Elle survient chaque année, en automne ou en hiver, c'est-à-dire lorsque la luminosité passe de 100.000 lux (unité de mesure de la lumière) à 2.000 lux. Or, c’est prouvé, on a le moral quand il fait beau. Et pour cause ! Les rayons du soleil touchent la rétine et envoient une information au cerveau. Ces derniers ordonnent au corps de produire de sérotonine. Ce neurotransmetteur régule le sommeil, l’appétit, la mémoire et l’humeur. Pour aller mieux, il est recommandé de s'exposer entre 30 et 60 minutes par jour. 

Faire du sport

Lorsqu'on est en dépression, il est difficile de se motiver pour faire du sport. Pourtant, l'activité physique est un excellent moyen pour aller mieux. En faisant de l'exercice, le corps produit cette fois de l'endorphine. Cette molécule améliore l'humeur et réduit le stress. Pour commencer en douceur, on peut marcher quelques minutes par jour. Petit à petit on allonge la durée et on finit peut-être par y prendre goût. Le but n'est pas de perdre du poids, mais le plaisir de faire bouger son corps, de sentir que son cœur bat fort et que la respiration s'accélère.

Bien dormir

Dormir trop peut être tout aussi problématique que ne pas dormir assez. Pour tenter de passer une nuit sereine, il faut faire de sa chambre un espace où l’on se sent bien. Et donc, il est préférable de la ranger, la transformer en cocon : textile doux, coussins, plaids, lumière tamisée... Si les problèmes de sommeil persistent, mieux vaut, évidemment, consulter un médecin.

Prendre soin de soi

Lorsque l'on ne va pas bien, il faut savoir prendre du temps pour soi, quitte à se forcer. Chaque jour, on essaye donc de s'offrir un petit plaisir, que ce soit un bain moussant, une pâtisserie, un bon livre, un plaid, un chocolat chaud... Et l'on se rend compte qu'un rien suffit pour apporter un peu de joie. Et surtout, on ne se sent pas coupable de prendre du temps pour soi. On le mérite. 

Marie-Eve Wilson-Jamin

À lire aussi : Les facteurs de risque de dépression