Le pouvoir de la méditation : peut-elle guérir ?

La méditation est une pratique spirituelle venue d'Asie qui tend de en à s'occidentaliser. Indépendamment de sa dimension religieuse, elle séduit de nombreuses personnes par ses supposés bienfaits sur la santé dans son ensemble. Que faut-il en penser ? La méditation a-t-elle le pouvoir de guérir ?

Quels sont les effets de la méditation sur le corps ?

Quels sont les effets de la méditation sur le corps ?

Avant de savoir si la méditation peut guérir des maladies, il faut s’interroger sur l’influence qu’elle peut avoir sur le corps.

Selon ieurs études1-4, le cerveau aurait une certaine plasticité, c’est-à-dire qu’on pourrait l’entraîner comme un muscle. En mettant l’accent sur sa capacité de concentration, sur l’observation de notre propre intérieur, c’est-à-dire nos pensées et émotions, la méditation fait partie de ces entraînements mentaux. Le fait de la pratiquer permettrait d’augmenter la concentration de matière grise dans ieurs régions du cerveau, comme l’hippocampe gauche ou le cervelet. En outre, les personnes qui ont une longue expérience en méditation présentent un cortex cérébral épais que des personnes comparables qui ne pratiquent pas la méditation. Cette différence est encore marquée chez les personnes âgées, dont le cortex s’affine progressivement avec l’âge.

Il est donc aujourd’hui scientifiquement prouvé qu’une activité purement spirituelle peut avoir un certain pouvoir sur le corps, et notamment sur le cerveau. Mais qu’impliquent ces changements du cerveau sur le fonctionnement du corps et sur le traitement des maladies en général ?

Sources
1. R. Jerath, V.A. Barnes, D. Dillard-Wright, et al., Dynamic Change of Awareness during Meditation Techniques: Neural and Physiological Correlates, Front Hum Neurosci., 2012
2. S.W. Lazar, C.E. Kerr, R.H. Wasserman, et al., Meditation experience is associated with increased cortical thickness, Neuroreport., 2006
3. P. Verstergaard-Poulsen, M. van Beek, J. Skewes, et al., Long-term meditation is associated with increased gray matter density in the brain stem, Neuroreport., 2009
4. B.K. Hölzel, J. Carmody, M. Vangel, et al., Mindfulness practice leads to increases in regional brain gray matter density, Psychiatry Res, 2011