Mieux connaître les bienfaits du nesting

Pourquoi le nesting est-il à la mode ? Cette tendance qui consiste à ne rien faire et à rester chez soi est désormais revendiquée. Et en on s'en porte mieux ! Explications.

Le nesting, en français « faire son nid », est à la mode. En quelques mots cela consiste à rester chez soi le week-end pour se reposer et prendre du temps au calme. Quels en sont les bienfaits ? 

Le nesting, à quoi ça sert ?

Il y a quelques années, il fallait à tout prix faire de nombreuses sorties, expos, musées ou fêtes chaque samedi pour passer pour quelqu'un de branché, de sociable, de dynamique, de cultivé... C'est fini ! Les choses ont changé, on peut largement revendiquer ne rien avoir fait du week-end. Rien du tout ? Absolument ! En c'est tendance. 

Le nesting, appelé autrefois cocooning ou hygge au Danemark, consiste à rester chez soi. Attention, il ne s'agit pas non de rester vautré à manger des glaces en regardant des séries. Mais plutôt de passer du temps en se reposant à la maison, pour se recentrer, profiter de son intérieur. Nos vies sont stressantes, on travaille hors de chez soi toute la semaine, alors le week-end, il faut savoir se poser !

Le nesting, bon pour la santé

Interrogé il y a quelques mois dans le quotidien espagnol El Pais, le docteur Vicente Saavedra, médecin à Barcelone, explique que le corps humain, les cellules et les organes « ont besoin de repos pour se régénérer ». En effet, le stress entraîne la formation d'une hormone appelée le cortisol. Produit trop longtemps ou en trop grande quantité, le cortisol va nuire à la santé générale et provoquer des effets secondaires : obésité, hypertension, acidité dans l'estomac, fatigue, baisse des défenses immunitaires, etc.

Or, il a été démontré dans cette même étude que le fait de rester chez soi et pratiquer des activités calmes comme la lecture, le jardinage (en pleine terre ou sur votre balcon), la couture, le bricolage, la sieste, la cuisine et en particulier la pâtisserie, contribue à faire baisser le taux de cette hormone. Vous voyez, c'est bon pour la santé !

Rester chez soi pour prendre soin de soi et de sa famille

On court tellement pendant la semaine, qu'on a besoin de se recentrer et de prendre soin de soi, chez soi. Ce n'est ni une fuite de la vie sociale, ni une flemme de sortir (un peu parfois, c'est vrai), mais il s'agit d'un besoin devenu presque vital pour se mettre à l'abri du stress, de l'insécurité ambiante, des mauvaises nouvelles dont on est nourri chaque jour en ouvrant un journal ou en allumant la télé,la radio ou en consultant les réseaux sociaux.

Quand on est chez soi, on est avec ceux que l'on aime. En couple ou en famille, il est bon de se voir, de partager des moments de qualité ensemble, loin des dîners ou des sorties en boîte. On écoute le jeune raconter ses petits tracas, on bricole avec le grand, on câline son conjoint ! Oui, on a tous besoin de la douceur du foyer !

Maylis Choné