Comment protéger sa peau des méfaits du froid ?

La rigueur de l'hiver et les changements de température entre l'intérieur et l'extérieur font souffrir notre peau et spécialement celle du visage, de loin la exposée. Voici quelques astuces naturelles pour hydrater et protéger sa peau des méfaits du froid.

Les crèmes que l'on trouve dans le commerce ne sont pas toujours efficaces. On vous dit pourquoi et on vous donne des astuces pour fabriquer soi-même un soin ultra protecteur.

Une crème de beauté ne suffit pas

Les crèmes que l'on trouve dans le commerce ne sont pas suffisamment protectrices contre le froid. Malgré une application quotidienne, parfois deux fois par jour, dès qu'on a le nez dehors, la peau est terne, tiraille et les rougeurs apparaissent. Faut-il alors en mettre souvent ? La réponse est "Non" !

Ces crèmes-là sont composées en grande partie d'eau, et l'eau n'a jamais protégé quiconque contre le froid. Elle fait même le travaille inverse : en présence du froid, l'eau va refroidir et le froid va finir par « brûler » la peau, d'où les rougeurs. De , les vaisseaux sanguins censés apporter oxygène, nutriments et chaleur, se rétractent en cas de températures basses. La peau est moins nourrie, moins oxygénée et donc terne.

L'exemple des pays du Nord

Du côté des latitudes nordiques et particulièrement des pays scandinaves, les habitants sont habitués à ces problématiques liées au grand froid et n'utilisent en aucun cas nos soins à base d'eau disponibles en pharmacies ou grandes surfaces. De génération en génération, les petites recettes miracle se transmettent pour protéger sa peau du froid et garder un teint éclatant. Et si la solution se trouvait dans la nature ?

Les huiles végétales, tout simplement

Il faut en fait créer une barrière entre le froid et votre peau pour que cette-dernière ne se déshydrate pas et que les vaisseaux continuent à l'oxygéner. Les huiles répondent parfaitement à cette mission. Choisissez celle que vous préférez en fonction des vertus propres à chacune et de votre type de peau. 

L'huile d'argan, l'huile d'avocat, l'huile de chanvre, l'huile de bourrache, le beurre de cacao, le beurre de karité, l'huile de ricin, l'huile de macadamia... Disponibles en magasins bio, elles sont saines et naturelles et conviennent à toute la famille. Vous pouvez en appliquer sur le reste de votre corps bien entendu.

À base de beurre clarifié

Étonnante recette à base de beurre et uniquement de beurre ! Choisissez un pain de beurre doux (bio de préférence). Faites-en fondre un quart environ à feu doux dans une casserole parfaitement propre. Pendant le temps de chauffage, une sorte de mousse blanche se forme à la surface du liquide. Retirez-la à l'aide d'un chinois de cuisine ou d'une passoire dans laquelle vous aurez disposé un sopalin et jetez-la.

Une fois le beurre fondu et ce travail de filtrage effectué, versez délicatement le reste du beure dans un pot en verre. Pour une odeur agréable, vous pouvez l'agrémenter de quelques gouttes d'huile essentielles de votre choix. Mettez le pot au frigidaire le temps qu'il se fige. C'est prêt ! Appliquez une petite noisette chaque jour sur le visage (les mains, les pieds, le corps). Vous pouvez conserver cette crème à température ambiante pendant trois mois. 

Maylis Choné

À lire aussi : Les maladies de peaux dues au froid


suivez-nous sur

consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de Ninjagames.info, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de Ninjagames.info ou toute allusion à Ninjagames.info à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.


Reproduction et droit d'auteur © 1998-2018 Oxygem - Conditions d'utilisation - Charte de confidentialité