Trois astuces naturelles contre le mal de montagne

Vous partez en montagne pour un trek ou un séjour au ski ? Si vous souffrez du mal des montagnes, votre séjour peut se transformer en cauchemar. Voici trois astuces naturelles pour lutter contre ce phénomène.

Comment lutter contre le mal des montagnes sans ingérer trop de médicaments ? La rédaction vous propose trois astuces 100 % naturelles pour vous soigner en douceur.

Le mal des montagnes, qu'est ce que c'est ?

En altitude, certaines personnes se sentent mal, d'autres pas. C'est donc que l'organisme s'accoutume ou moins bien à la montagne. À mesure que l'on grimpe, les maux empirent ou s'accentuent. L'hypoxie, c'est-à-dire la diminution du taux d'oxygène dans le sang, entraîne différents symptômes : nausées, vomissements, maux de tête (céphalées), saignement de nez, fatigue soudaine et parfois même évanouissement et coma.

Avant de partir, faites le point avec votre médecin traitant, il peut vous aider à savoir si vous supporterez ou pas l'altitude. Vous pourrez alors prévoir en conséquence tout ce qu'il faut dans votre trousse de secours ! 

Quelle huile essentielle choisir ? 

On ne parle ici que de traitements naturels, mais il va de soi que vous pouvez emporter quelques comprimés de paracétamol si vous souffrez de maux de tête en montagne. Côté phytothérapie, n'oubliez pas votre flacon de menthe poivrée. Cette plante est très efficace contre les nausées et vomissements. Avant de démarrer votre ascension, prenez deux gouttes diluées dans un peu d'eau ou dans une cuillère de miel.

Une fois en haut - ou dès que vous sentez les premiers symptômes - frictionnez-vous la nuque, le front et les tempes de trois gouttes de menthe poivrée diluées dans un peu d'huile végétale de votre choix. Massez un peu le dos de vos mains de ce mélange que vous pourrez respirer de temps à autre.

La solution homéopathique

L'homéopathie propose également ses services pour lutter contre ce mal. La Coca (en 9 CH) doit figurer de votre trousse à pharmacie. Pas d'inquiétude, la dilution est telle qu'elle n'entraînera aucune dépendance et diminuera vos céphalées, vos difficultés respiratoires, vos éventuelles palpitations, anxiétés ou vertiges. Prenez trois granules trois à cinq fois par jour. 

Le repos, l'hydratation

Avant de vous lancer dans une ascension, reposez-vous bien, couchez-vous tôt. Votre corps sera ainsi en pleine forme pour assumer les changements d'environnement et d'altitude. Si votre randonnée dure ieurs jours, dormez un peu bas que votre dernier point d'arrivée, cela permettra à votre corps de s'accoutumer au taux d'oxygène ambiant. 

On n'a pas très soif quand il fait frais et pourtant... Votre corps a besoin d'eau ! Buvez même si vous n'avez pas soif. Les maux de tête peuvent être ainsi évités. Évitez les boissons alcoolisées et le tabac. En effet, la cigarette ne ferait qu'accentuer le manque d'oxygène ressenti. Mangez léger et sainement pour que votre digestion soit facile. 

Maylis Choné

Vous aimerez aussi 10 activités insolites à la montagne

 


suivez-nous sur

consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de Ninjagames.info, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de Ninjagames.info ou toute allusion à Ninjagames.info à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.


Reproduction et droit d'auteur © 1998-2018 Oxygem - Conditions d'utilisation - Charte de confidentialité