Sauna, hammam : risques et bienfaits

Besoin de légéreté et de détente ? Le sauna et le hamman sont faits pour vous ! Mais avant de vous y rendre, il y a quelques informations à connaître pour être sûr d'en profiter et de ne pas vous mettre en danger.

Le sauna, bain de vapeur sèche, nous vient d'une tradition millénaire finlandaise dont la popularité a gagné les pays industrialisés. Le hammam, lui, de tradition orientale, est l'une des meilleures choses que vous puissiez offrir à votre peau, vos sinus, voss muscles... Tout ceci est possible grâce aux bienfaits de la chaleur combinés à l'humidité. Mais quels sont exactement les bénéfices et les risques pour la santé du sauna et du hammam, pratiques aujourd’hui très répandues ?

Les multiples bienfaits du sauna

Malgré des réactions immédiates mettant en jeu le système cardiovasculaire (la chaleur dilate les vaisseaux sanguins ce qui augmente le rythme cardiaque) et endocrinien dans des proportions non négligeables, le sauna est généralement bien toléré, tant chez les enfants que chez les adultes. Selon de nombreux travaux scientifiques, sa pratique régulière n’est pas dangereuse pour la santé. Au contraire, nettoyant, le sauna apporte détente et bien être, mais renforce également nos défenses naturelles, notamment pour lutter contre le stress et les infections, dynamise notre système circulatoire et exerce une action tonifiante sur la peau.

Certains travaux suggèrent qu’à long terme, le sauna régulier améliore aussi le contrôle de la tension chez le sujet hypertendu, ainsi que la rééducation après un infarctus du myocarde. Concernant la fonction respiratoire, il pourrait ainsi s’avérer bénéfique chez les patients atteints d’asthme et de bronchite chronique. Quant aux rhumatismes inflammatoires (arthrose, polyarthrite rhumatoïde), il soulage les douleurs articulaires, les tensions musculaires et la fibromyalgie. Il permet de diminuer certaines affections dermatologiques comme le psoriasis. Mais prudence, l'hyper-sudation pourrait accentuer certains cas d’eczéma ou de dermatites atopiques.

Quelles sont les contre-indications du sauna ?

Les contre-indications au sauna sont l’angor instable (syndrome douloureux le souvent secondaire à un rétrécissement d'une artère coronaire), l’infarctus du myocarde récent et le rétrécissement aortique sévère. Dans l’immense majorité des cas, il est sans danger en cas de maladie coronaire, à condition qu’elle soit stable, et en cas de nécrose myocardique, à condition qu’elle soit ancienne. Très peu d’infarctus du myocarde ou de morts subites ont été enregistrés durant des séances de sauna (en l’absence de consommation d’alcool).

Ainsi, en dehors de pathologies lourdes identifiables (cancer, suites immédiates d’un infarctus du myocarde, infections aiguës comme la grippe ou la bronchite), on peut s’adonner sans danger au sauna et en tirer profit. Il est cependant à noter que la prise de certains médicaments juste avant d’entrer dans le sauna peut aussi être contre-indiquée, comme notamment les anti-hypertenseurs. Dans tous les cas, si vous n’êtes pas sûr de pouvoir pratiquer le sauna, votre médecin vous conseillera. Enfin, soyez à l’écoute de votre corps : sortez lors de réaction inquiétante ou désagréable.

Hamman : les bienfaits

Le hammam, contrairement au sauna, est un lieu saturé d’humidité et de vapeur d’eau. C’est cette vapeur d’eau qui procure la sensation de chaleur très élevée. Humidité et chaleur vont procurer des effets bénéfiques pour la peau, car ce duo permet de la nettoyer en profondeur. Grâce à l’effet conjugué de l’humidité et de la chaleur, les pores s’ouvrent, ce qui permet d’éliminer facilement les toxines et les bactéries présentes sur la peau. On peut profiter généralement du hammam pour faire des gommages, à l’aide d’un gant de crin ou de loofa et de savon noir ou de rhassoul.

La vapeur d’eau chaude du hammam a également des effets purifiants excellents pour la santé. La vapeur permet de libérer les sinus, favorisant ainsi une meilleure respiration. L’alternance des bains de vapeur chaude et des douches fraîches est également excellente pour booster la circulation sanguine, et donc pour stimuler la santé en général. Le hammam est un lieu calme et confiné qui permet de se retirer véritablement du monde pendant une heure ou . Une vraie bulle de détente ! La chaleur permet aussi de soulager l’ensemble des douleurs musculaires et des tensions que l’on pourrait avoir. 

Hammam : les divers risques

Chaleur, humidité, enfermement… La pratique du hammam est fortement déconseillée aux femmes enceintes. Mais pas seulement. La chaleur est reconnue pour dilater les vaisseaux sanguins et induire une baisse de tension artérielle. De fait, la pratique du hammam est déconseillée aux personnes qui souffrent de maladie cardiaque. La chaleur les expose à des risques de malaise ou d’autres accidents cardiaques. La pratique du hammam est aussi déconseillée aux personnes qui souffrent de maladie respiratoire. Il est enfin déconseillé aux personnes sujettes aux affections cutanées. La chaleur et l’humidité entretiennent les infections voire favorisent leur transmission.

Dans tous les cas, si vous êtes malade ou si vous ne vous sentez pas bien, il est recommandé de demander l’avis de votre médecin avant toute séance de hammam. Au-delà des personnes à qui le hammam est déconseillé, il est recommandé de suivre certaines indications afin de profiter d’une séance de hammam sans risque pour la santé. Il est conseillé de ne pas faire de séance de hammam après un repas copieux, en phase de digestion. Il est recommandé d’attendre au moins 3 heures avant de se détendre dans un bain de vapeur. La chaleur et l’humidité favorisent le développement des mycoses, il est en ce sens recommandé de porter des tongs ou autres types de sandales, si vous allez dans un hammam public.

Il est conseillé de ne pas aller au hammam en cas de fièvre, la chaleur risquant d’augmenter la fièvre et le risque de malaise. Enfin, le hammam est déconseillé après ingestion d’une trop grande quantité d’alcool. Enfin, si vous êtes enceinte, le hammam n'est pas forcément conseillé. Demandez son avis à votre médecin avant toute séance. 

Marie-Eve Wilson-Jamin